Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

Les petits détails qui feront réussir votre start-up

Les petits détails qui feront réussir votre start-up

Lors d’un grand match de foot, les techniciens répètent souvent l’expression des « petits détails » pour justifier la petite victoire d’une équipe sur l’autre. Ceci s’applique également au monde de l’entrepreneuriat. En effet, ceux qui ont réussi de créer leur projet et gérer leur business par la suite, comme Mr Thierry Weinberg l’entrepreneur qui fait couler de l’encre ces derniers temps, ont toujours jouer sur ces petits détails et sauter sur les opportunités qui se sont présentées à eux pour se distinguer des autres et devenir des exemples pour les plus jeunes comme vous. Dans ce papier, nous recueillons une liste de quelques points importants qu’ils peuvent vous paraitre inutiles pendant le lancement de votre startup.

La qualité de votre produit/service jugera votre projet

jeuneactif

Beaucoup de porteurs de projet se concentrent sur la forme et oublient le fond. Vous voulez réussir ? Soyez celui qui fera mille et une vérification avant de valider le produit ou service qui sera présenté au client. C’est simple, vous pouvez impressionner votre cible au début avec un bon matraquage publicitaire ou un joli emballage ou encore une bonne stratégie de prix, mais c’est sa qualité qui intéressera au final le bon client. Ce dernier ne se rappellera même plus de votre nom si votre produit ou service le décevra. Ceci vous fera encore plus de travail certes, peut-être retarder votre lancement pour perfectionner votre offre, mais il finira par payer au final.

Toutefois, vous ne devez pas vous arrêter là. Si vous réussirez à admirer votre client dès la première fois, il sera de plus en plus exigeant. D’abord, vous devez maintenir le même niveau de qualité et ensuite faire évoluer votre produit ou service pour l’adapter aux demandes de ses consommateurs.

Prenez la place de vos clients

trouver-customer-validation-start-le

C’est facile : un client satisfait deviendra un client fidèle à votre marque. Et pourtant, beaucoup d’entrepreneurs ne prennent pas ceci au sérieux. L’idéal serait donc de vous « transformer » en client pour anticiper ses attentes et improviser ses réactions quant à votre offre. Pensez même à recruter un spécialiste en marketing pour s’intégrer dans la vie de vos clients en utilisant les outils de veille, les sondages, les témoignages, etc.

Vous devez étudier la psychologie de vos clients et arriver à satisfaire au moins l’une des requêtes qu’ils cherchent, à savoir le gain de temps, le gain économique ou le gain émotionnel. Connaitre son client, c’est connaitre son secteur et par la suite, les opportunités que laissent vos concurrents qui n’ont pas réussi à satisfaire ces clients. La concurrence signifie l’existence d’un marché, alors ne vous méfiez pas d’elle….au contraire, profitez de sa présence pour pencher la balance de votre côté.

Déjouez les règles et distinguez-vous du reste

Si tout le monde fera la même chose, on finit par répéter les mêmes erreurs que font les autres. D’ailleurs, pour faire la carrière qu’il a fait, Mr Weinberg a dû inventer des solutions et diversifier son offre en fondant son cabinet Double V Conseil. Ceci est le cas de plusieurs entrepreneurs qui ont osé casser les barrières, déjouer les règles et bâtir leurs propres systèmes qui ont servi de modèles par la suite.

L’innovation est l’essence de l’entrepreneuriat, elle peut se manifester dans le changement des règles organisationnelles, des pratiques commerciales, des approches marketing, des dispositifs de travail, etc. Au Suède par exemple, l’expérience menée par l’usine d’assemblage Toyota de Göteborg en passant au système de 30 heures de travail a poussé la productivité et a servi de modèle pour la mairie qui a appliqué ce modèle sur toute la ville. Soyez créatifs, osez et ne vous méfiez jamais à ce que disent les autres. Au final, si ces derniers avaient raison, ils ne seraient jamais à cette position de conseiller.