Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

Le jeûne du Ramadan, un des cinq piliers de l’Islam

Le jeûne du Ramadan, un des cinq piliers de l’Islam

Ramadan : le mois du Coran, socle de l’identité spirituelle du croyant

Tout musulman sain d’esprit et de corps, ayant atteint la maturité, est tenu d’observer le jeûne durant le mois du Ramadan. C’est le neuvième mois de l’année lunaire musulmane, il dure entre 29 et 30 jours. Dans certains pays musulmans, si le croyant ne le pratique pas, il y est amené de force par le pouvoir. Au Qatar, par exemple, durant le Ramadan, la police royale veille à ce que personne ne boive ni ne fume dans les lieux publics durant la journée.
Elle s’assure également de la fermeture des boutiques durant le temps de la prière. Un assouplissement est toléré pour les voyageurs. Cependant, tout autre jour de jeûne non respecté devra être rattrapé. À la base de la prescription du jeûne, il y a un texte coranique important. Ce texte date de la période médinoise, donc la dernière période. Il fait état de la pratique du jeûne dans la communauté du Prophète. Le texte coranique donne la prescription finale d’une pratique qui a évolué durant le séjour à Médine. On le sait par les traditions. Après l’Hégire, par imitation des Juifs de Médine, Muhammad (Messager de Dieu) instaura le jeûne du dixième jour (“ashûra”). Ce rite est lié à la purification.
C’est un mois béni où on rappelle le don que Dieu a fait Sa Parole aux hommes, par son Prophète. Les musulmans fêtent la Nuit du Décret (ou du Destin) entre le 21 et le 27 du mois. C’est une nuit où on commémore avec ferveur la Révélation reçue par Muhammad.

Les secrets du jeûne en Islam

Le jeûne du Ramadan est d’abord une pratique prescrite ; elle se charge d’un certain nombre de significations qui varient et s’ajoutent. Le souvenir de la Révélation du Coran (Livre Sacré de l’Islam) et de la proximité de Dieu. Il y a également l’expérience de la soif et de la faim qui rappelle au croyant l’existence des pauvres. Cet aspect est renforcé par la prescription de l’impôt lors de la fin du Ramadan.
Le mois de jeûne est aussi une période de maîtrise de soi et d’exercice de la volonté. Le croyant s’entraîne à résister à la pression de ses envies et ainsi dominer ses passions. C’est un temps d’épreuve vécu en solidarité avec les pauvres, par lequel le musulman manifeste de façon très concrète sa soumission à Dieu. Le mois de Ramadan est aussi un temps de ferveur plus grande ; les soirées de convivialité et de fête ne doivent pas faire oublier la prière et l’enseignement de l’Islam. Le Ramadan est le temps de la patience et de l’endurance pour Dieu.