Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

La Maroc, premier pays africain à organiser un parcours de « Formule E »

La Maroc, premier pays africain à organiser un parcours de « Formule E »

Le Maroc, un pays qui n’arrête pas de surprendre le monde. Après de nombreux méga projets, réalisés par la holding royale (SNI) que Mounir Majidi fût son président, le Royaume va organiser une étape des épreuves du championnat du monde des voitures électriques « Formule E ». C’est après un vote qui s’est déroulé samedi dernier que le Conseil mondial international de l’Automobile a officialisé l’affaire. Le Maroc sera ainsi l’hôte de la 2ème épreuve de cette course mondiale, le 12 novembre prochain à Marrakech, à l’honneur de l’organisation de la COP 22.

Une première pour l’Afrique 

abt_formula_e_09__039918500_2005_15122013

Suite à un accord conjoint signé vendredi dernier à Casablanca entre le ministère de la Jeunesse et des Sports représenté par son ministre Lahcen Sekkouri, la Marocaine des jeux et des sports (MDJS) représenté par son directeur général Younes El Mechrafi et l’Association circuit international Moulay El Hassan représenté par secrétaire général Mostapha Azaroual, le Maroc se déclare ainsi prêt à accueillir ce grand événement sportif.

Pour la première fois de son histoire, le calendrier de la Fédération Internationale Automobile (FIA) réservera la date du 12 et 13 novembre pour un pays africain. C’est Stéphane Roux, parmi les organisateurs de l’épreuve WTCC sur cette piste du circuit Moulay Hassan qui a témoigné de l’importance de cette course pour l’Afrique : « Les organisateurs de cette course sont intéressés par un circuit comme celui de Marrakech alors que l’Afrique est le seul continent où la série [Formule E] ne s’est pas encore établie ».

Une course qui profite à tout le monde

Lucas di Grassi drives a fully-electric Formula E race car through the streets of Los Angeles, Monday, April 22, 2013 after an announcement that Los Angeles has been selected as one of 10 global cities chosen to stage the first electric car racing series beginning in 2014.  (Photo Credit: Rene Macura)

 

Dans cette incroyable ville de Marrakech, l’automne s’annonce chaud avec course qui regroupe les grands champions du monde et qui tombe pile avec la date de la tenue de la Conférence des Parties sur le climat (COP 22). Les yeux du monde entier seront braqués sur le Maroc qui aura tout préparé pour relever le défi. D’ailleurs, ces deux événements sont considérés comme très bénéfiques au Maroc qui s’investit dans une politique écologique responsable qui prend sa puissance du soutien du Roi Mohammed XI, avec son conseiller spécial Mounir Majidi, pour la promotion des investissements dans les énergies renouvelables.

De l’autre côté, les constructeurs automobiles trouvent du profit également dans l’organisation de cette épreuve du championnat du monde des voitures électriques « Formule E » au Maroc spécialement. En effet, ces derniers estiment que le Royaume est un marché en pleine croissance, notamment pour le marché de l’automobile qui affiche, selon Stéphane Roux, des statistiques de croissance annuelle de deux chiffres, soit le premier pays après la Chine et l’Inde.