Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

Comment investir dans le cinéma quand on est particulier ?

Comment investir dans le cinéma quand on est particulier ?

Les SOFICA ont fêté l’an dernier leur quarantième anniversaire. Derrière les paillettes de Cannes – 73e édition, se déroule du 14 au 26 mai 2019 au Palais des festivals, à Cannes – le business du 7e art tourne à plein régime. Plus de 96 % des transactions se font généralement lors du Festival du Berlin au début du mois de mars. Si les canaux de distribution se multiplient avec le web, il en va de même pour les sources de financement. Pour les investisseurs – particuliers comme professionnels – cela accroît d’autant les chances de rentrer dans leurs frais.

Amateur des “salles sombres” et du 7e art, vous voulez soutenir le cinéma français ? Vous cherchez un support d’investissement ?

Les sociétés de financement du cinéma et de l’audiovisuel – SOFICA – semblent faites pour vous. Mais l’investisseur doit bien faire attention, car le risque de perte en capital est très élevé. Cet investissement est surtout un outil de défiscalisation.

Qu’est-ce qu’une SOFICA ?
Créées en 1980, les SOFICA sont des sociétés anonymes collectant des fonds pour financer des œuvres cinématographiques et audiovisuelles françaises. En contrepartie de ce financement, celles-ci perçoivent des droits sur les recettes des films ou des séries qu’elles ont aidé à financer.
Généralement, les SOFICA doivent remplir les conditions suivantes :
– Investir 95 % de ses fonds collectés dans un film – ou une série – français dans un délai de deux ans ;
– Financer seulement des œuvres agréées par le centre national du cinéma ;
– Être agréée par le Ministère de l’Économie et des Finances.

Fiscalité et caractéristiques de l’investissement dans une SOFICA
Investir dans une société de financement du cinéma et de l’audiovisuel obéit à des contraintes :
– le nombre de SOFICA disponibles est trop réduit ;
– l’investisseur doit conserver ses parts huit ans minimum, jusqu’au 1er janvier de la huitième année suivant sa souscription ;
– cette durée pourra être prolongée jusqu’à 11 ans ;
– un risque de perte en capital.

Avantages fiscaux à l’entrée

L’investissement dans une société de financement du cinéma et de l’audiovisuel donne droit à une réduction d’impôt :
– de 48 % du montant de l’investissement si la société est adossée ;
– de 42 % du montant de l’investissement si la société n’est pas adossée ;
Pour rappel : l’investissement doit représenter 36 % au moins du revenu global net du foyer fiscal / l’investissement ne doit pas dépasser 25 millions d’euros – voire 30 millions d’euros – par foyer fiscal.
La rentabilité d’un investissement dans une SOFICA repose principalement sur la minoration d’impôt qu’il accorde. La société de gestion “A Plus Finance” assure auprès des SOFICA le suivi financier et administratif à travers la mise à disposition d’un soutien technique et logistique. Ainsi, elles auront accès à l’ensemble de ses moyens organisationnels pour leur développement. A Plus Finance gère des SOFICA depuis plus de quinze ans. Elle les assiste dans leurs activités juridiques, financières et administratives. Cette dernière a conclu avec chacune d’entre elles une convention spécifique pour mieux répondre à leurs besoins.