Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

Comment réussir à obtenir un prêt financier pour la création d’entreprise ?

Posted by on Août 1, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Comment réussir à obtenir un prêt financier pour la création d’entreprise ?

Les versements des premiers salaires des employés, le règlement du loyer, l’acquisition des fournitures et de la matière première, la constitution d’un stock suffisant… en effet, les dépenses qui sont en relation avec la mise en place de la société sont assez nombreuses.
Afin de pouvoir financer la création d’entreprise, la plupart des chefs de société opte pour un prêt professionnel. Voici les étapes à suivre.

Comment réaliser une bonne présentation de votre société ?

Selon les experts travaillant au sein de la société de gestion A Plus Finance, investir dans une nouvelle société présente un certain risque pour les banques. C’est pour cette raison que le futur chef d’entreprise doit effectuer une bonne présentation de son projet afin d’obtenir le prêt demandé.
Pour ce faire, le futur entrepreneur doit présenter un business plan, des preuves sociales comme avoir des notions en gestion, l’expertise du métier ou des diplômes ainsi qu’un plan de financement bien clair.

Mettre en place un dossier de demande de prêt professionnel

Les organismes financiers que le chef d’entreprise contactera demanderont un certain nombre de documents afin de pouvoir analyser le profil de la société.
Le dossier de prêt est constitué essentiellement de :
– un justificatif de domiciliation
– un bilan prévisionnel
– une copie de la pièce d’identité de l’entrepreneur
-un extrait de Kbis de la société
– des relevés bancaires (des 6 ou des 12 derniers mois)

Contacter la banque de l’entreprise

Il existe différents avantages si la société décide d’avoir recours à sa banque personnelle afin d’obtenir un prêt afin d’assurer le financement de la société. En effet, si la situation financière de votre entreprise est stable, l’organisation qui financera ton projet sera déjà rassuré. Puisque cette dernière aura une vue globale sur les comptes courants de l’entreprise. En outre, d’après la société de gestion A Plus Finance, le chef d’entreprise pourra négocier un taux d’emprunt préférentiel.
Il est important de rappeler qu’un apport personnel ou de garantie est très souvent nécessaire afin d’avoir un prêt professionnel surtout dans le cas de la création d’entreprise.

Read More

Les SOFICA : une super niche fiscale

Posted by on Juil 23, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Les SOFICA : une super niche fiscale

Le Centre National du Cinéma réforme les SOFICA !

Les pistes de réforme aujourd’hui étudiées sont de plusieurs ordres, comme l’assouplissement des règles afin de permettre aux SOFICA de financer davantage de films d’animation et de documentaires ou le financement de films ou de séries audiovisuelles en langues étrangères.
“La réglementation des sociétés de financement d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles est au maximum, il faut la desserrer”, plaide Niels Court-Payen, directeur de la société de gestion “A Plus Finance”.
Pour les investisseurs privés, l’enjeu est de maintenir l’intérêt de cette source de financement, malgré la baisse de son attrait fiscal et la nette dégradation de sa rentabilité.
“Actuellement, le sujet est de continuer à attirer les investisseurs, notamment les privés, malgré une réduction fiscale ramenée de 69 % à 52 % de l’apport des souscripteurs”, confirme le président de l’association des SOFICA.
Investir dans une société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel reste un placement un peu risqué : si cela permet d’avoir accès aux couloirs de recettes – les recettes des ventes internationales, les recettes vidéo France, les recettes salles, les recettes télévisuelles France, etc. – tirées du film, cela ne fera pas pour autant du contribuable un nabab – millionnaire – qui fera fortune.

Défiscalisation : payez moins d’impôts avec les SOFICA !

Une SOFICA, entreprise destinée à investir dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle, réunit des souscripteurs (des personnes physiques seulement), qui peuvent y placer jusqu’à 32 millions d’euros. Ceux-ci profitent d’éventuelles recettes et d’une réduction fiscale de 49 % – voire 63 % avec certains investissements.
La SOFICA est liquidée généralement au bout de sept ans. Elle doit notamment investir dans la production indépendante, comme les premiers films ou les films à petit budget (moins de 7 000 euros).
Les SOFICA agréées en 2019 (CINEAXE, Cineventure 6, SG Image 2018, Manon 10, Cinemage 14, etc.) s’apprêtent à lever une enveloppe de plus de 95 500 euros dans l’audiovisuel et le cinéma. Cette enveloppe doit obligatoirement être collectée – avant le 2 mars 2020 – auprès des privés. Le CNC et l’Autorité des Marchés Financiers viennent d’attribuer une enveloppe de 47 500 euros à SG Image 2018 – la SOFICA d’A Plus Finance.
Le mécanisme offre aux investisseurs – professionnels comme particuliers – une réduction fiscale majorée à 73 % si la SOFICA choisie s’engage à consacrer 14 % au moins de ses investissements en faveur du financement de l’exportation. La réforme engagée en 2018 a adapté la charte professionnelle signée par les sociétés de financement d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Cette charte définit un certain nombre de modalités et de bonnes pratiques d’investissement.

Read More

Placement : le financement des entreprises et les fonds propres

Posted by on Juil 20, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Placement : le financement des entreprises et les fonds propres

Grâce à l’évolution des types d’entreprises en France, l’exigence en fonds propres des sociétés, s’est relativement assouplie ses dernières années. Considérés depuis des années comme un des plus importants freins à la création d’une société, les procédures de création des entreprises se sont assouplies. Cependant, il ne faut pas négliger l’importance des fonds propres qui forment une source de financement de premier ordre. En effet, comme a expliqué le directeur général de A Plus Finance, la société de gestion spécialisée dans les placements PME, les fonds propres sont très souvent déterminants afin d’évaluer la solvabilité de la société ainsi que ses capacités à pouvoir faire face aux endettements de courts termes.
Quelle est l’utilité des fonds propres pour la société ?

Une ressource de financement

Selon les professionnels du secteur, les fonds propres d’une société constituent une ressource de financement. En effet, ces fonds sont des sommes versées par les associés lors de la création de l’entreprise, afin de former des réserves. Ces sommes d’argent ne sont ni distribuées ni considérées comme dividendes.
Selon l’expert en placement au sein de A Plus Finance, la somme qui constitue le capital social est alors très utile. En effet, cette somme forme une ressource de financement initial et un premier composant pour le fonds propre de la société. C’est pour cette raison qu’il faut qu’il soit à la hauteur des exigences de la société selon son secteur d’activité. Les réserves d’une société interviennent dans l’autofinancement de la société. En outre, à terme, ces sommes permettront de faire face aux besoins des dépenses immédiates et du développement de l’entreprise.
Constituant un point de départ lors de la création de l’entreprise, les fonds propres constituent un élément prépondérant pour le développement de la société.

L’information financière

Pour toutes parties extérieures de la société, la mesure des fonds propres constitue un détail important. Selon la valeur du fonds propre, on peut avoir une indication sur la capacité et la solvabilité, ainsi que les exigences d’une entreprise.
En effet, une société ayant des fonds propres solides est une société qui peut dégager plus facilement des bénéfices. Au contraire, une société qui possède un fonds propre, faible peut susciter le doute à des tiers.

Read More

Pénalités lors d’une déclaration en retard de bilan d’une entreprise

Posted by on Juil 15, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Pénalités lors d’une déclaration en retard de bilan d’une entreprise

D’après l’une des plus anciennes sociétés de gestion en France, A Plus Finance, les sociétés qui déclarent en retard leur liasse fiscale encourent d’importantes pénalités de retard, ainsi qu’une forme de majoration au niveau de l’impôt sur les sociétés ou l’impôt sur le revenu.
Selon les experts dans le secteur, la pénalité de retard de déclaration peut atteindre 0.4 % de l’impôt qui est dû par mois peu importe les raisons du retard. En outre, la majoration d’impôt peut atteindre 10 à 80 % selon les cas. Il est important de rappeler que les sociétés qui ont pu clôturer durant l’année, disposent au maximum de 3 mois après la clôture des comptes afin de déposer la liasse fiscale aux services des impôts des entreprises.

Les dates limites pour le dépôt du bilan

Chaque entreprise doit obligatoirement transmettre chaque année, tous les comptes annuels contenant le compte de résultat, le bilan et l’annexe légale, aux services des impôts des entreprises au moyen de la liasse fiscale. Cette dernière, comprend la déclaration du résultat. Tous ces documents permettent la détermination du résultat imposable et le calcul des impôts, l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu.
Il important de rappeler que toutes les sociétés clôturent leur exercice le 31 décembre 2019, et par conséquent, il doivent transmettre leur liasse fiscale aux SIE qui sont aussi appelés les services des impôts des entreprises, dans un délai ne dépassant pas les 4 mois.
Toutefois, si l’exercice d’une entreprise a pris fin durant l’année, elle doit transmettre sa liasse fiscale aux SIE dans un délai de 3 mois après sa clôture.

Quelle pénalité pour les dépôts tardifs ?

Les services des impôts des entreprises, appliquent une pénalité pour tout un retard de déclaration du compte de résultat ainsi que de la liasse fiscale après le délai fixé, quelles que soient les raisons du retard simple oubli ou erreur ou fraude.
La pénalité est alors calculée à partir du 1er jour du mois suivant la date à laquelle l’impôt doit être versé.
Le calcul s’arrête le jour ou la déclaration a été déposée, c’est-à-dire, le dernier jour du mois de la notification de redressement de la part de l’administration fiscale.
Généralement, la pénalité pour non-dépôt des comptes dans la date fixée, est sous forme de majoration d’impôt. En effet,, le retard de déclaration de la liasse fiscale conduit à une majoration d’impôt pouvant aller de 10 % dans le cas d’absence de mise en demeure jusqu’à 80 % dans le cas de la découverte de fraude.
Selon l’expert de la société de gestion indépendante A Plus Finance, il existe certaines spécificités pour les sociétés qui sont soumises à l’impôt sur le revenu. Il est par conséquent intéressant de s’informer auprès des services des impôts des entreprises.

Read More

Les SOFICA : une super niche fiscale

Posted by on Juil 10, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Les SOFICA : une super niche fiscale

L’État accorde une manne de 3. 6 milliards d’euros au secteur du cinéma !

La majorité des films français qui feront parler d’eux au festival de Cannes – un festival de cinéma international se déroulant à Cannes chaque année – ont été financés par des SOFICA. Ces fameuses entreprises proposent aux particuliers d’investir dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle. Mais depuis quatre ans, ceux-ci semblent moins enthousiastes.
Les SOFICA sont agréées chaque année par le centre national du cinéma et l’Autorité des Marchés Financiers. Celles-ci sont au générique de “Mia Madre” de Moretti Nanni, de “Mon roi” de Maiwenn, “Julien et Marguerite” de Donzelli Valérie, mais également de “Dheepan” d’Audiard Jacques, de “La tête haute” de Bercot Emmanuelle…
Les SOFICA, qui financent deux films français sur trois, aux côtés des chaînes de télévision, des distributeurs et des réalisateurs, ont soutenu bon nombre des œuvres projetées sur la Croisette cette année – Cannes fait rimer son nom avec celui de la Croisette – à voir le jour. SG Image 2018, par exemple, en a déjà, à elle seule, trois à l’affiche : Burn Out de Yann Gozlan, Les Anarchistes et Dheepan de Wajeman Elie. Celle-ci est conseillée par la société de gestion A Plus Finance.
“Les SOFICA sont de plus en plus sollicitées pour boucler les plans de financement des œuvres cinématographiques et audiovisuelles françaises, étant donné que le besoin de financements alternatifs va croissant, les producteurs et les réalisateurs souhaitent moins s’impliquer, et les chaînes de télévision investissent moins”, observe Niels Court-Payen, le président et co-fondateur d’A Plus Finance.

Défiscalisation : payez moins d’impôts avec les SOFICA !

Si ce rouage de la création audiovisuelle et cinématographique française fonctionne tellement bien, c’est principalement grâce aux investisseurs, notamment les particuliers qui confient, chaque année, leurs épargnes aux SOFICA. Non pas uniquement par amour du 7e art, mais également, car ce placement atypique et risqué leur donne droit à une réduction fiscale – allant jusqu’à 72 % avec certains investissements.
“Cette réduction d’impôt sur le revenu aide les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel à collecter, mais celle-ci a une contrepartie : les SOFICA doivent investir dans le développement en amont des projets, financer des films ou des séries télévisées à petit budget, des premiers ou deuxièmes films, la partie la plus risquée, lorsque tout peut encore être annulé”, rappelle le directeur général du centre national de la cinématographie.
Donc ces fameuses et indémodables sociétés aident notamment les films d’auteur – l’ensemble des films d’un scénariste reflétant sa personnalité artistique -, ceux justement qui tiennent le haut de l’affiche au festival de Cannes.

Read More

Des idées pour gagner de l’argent rapidement sans investir

Posted by on Juil 1, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Des idées pour gagner de l’argent rapidement sans investir

Il est évident qu’afin de gagner plus d’argent, les épargnants français préfèrent investir dans différents placements (immobiliers, actions boursiers, des fonds d’investissement…). Toutefois, contrairement à ce que plusieurs personnes pensent, les épargnants peuvent avoir recours à d’autres opportunités pour pouvoir gagner un revenu régulier sans pour autant investir des milliers d’euros.

Comment gagner plus d’argent sans investir ?

Selon l’expert en investissement Guillaume Pellery, au sein de la société de gestion indépendante, A Plus Finance, malgré que gagner de l’argent sans pour autant investir peut paraître impossible, toutefois, il existe vraiment. Bien qu’un grand nombre d’épargnants sont convaincus qu’il faut absolument investir dans des placements afin de pourvoir gagner de l’argent, il existe différents sites web qui leur permettent de gagner un revenu régulier de quelques centaines d’euros par mois. Pour ce faire, l’épargnant n’a que s’inscrire dans ce type de site.

Il est important de mentionner qu’il faut faire attention puisque la toile regorge de site arnaqueur, et il n’est pas toujours facile de savoir si le site existe vraiment.

S’inscrire dans les sites rémunérés

Selon la société de gestion indépendante A Plus Finance, afin de réussir à gagner de l’argent sur internet sans dépenser, il faut s’inscrire sur un ou plusieurs sites rémunérés sur la toile. Ces sites proposent différentes missions aux inscrits, qui seront rémunérés selon les tâches accomplies. La rémunération et les missions varient selon le site.

Parmi les missions qui sont proposées par ces sites, on peut trouver, les sondages, la lecture de mails, le parrainage, les tests des applications, les avis rémunérés, les likes, les clics, les quiz rémunérés… etc.

Il existe différents sites qui proposent ce type de mission tels que Moolineo, Toluna, Loonea, Mon Opinion Compte, MySurvey etc.

Proposer ses services en freelance

Gagner de l’argent sans investir un euro, est possible en proposant de réaliser des tâches pour le compte des particuliers ou des entreprises, comme la traduction, la rédaction web, la création de logo… etc.

Rédiger des articles de qualité est une activité qui est lucrative. Plusieurs sites mettent en avant les freelances comme freelancer.com, 5 euros.com ou aussi elance.com.

Read More