Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

Qu’est-ce qu’une confrérie de vin ?

Posted by on Fév 4, 2018 in divers | Commentaires fermés sur Qu’est-ce qu’une confrérie de vin ?

Allant sur le modèle des confréries médiévales, la confrérie de vin existe en France depuis les années trente. On en compte une centaine dans l’hexagone, leur rôle est de promouvoir le vin du terroir de la région dont elle est issue, de le faire apprécier, de le faire découvrir, et d’en montrer les vertus.

La confrérie la plus connue en France et qui est une référence, c’est la confrérie des chevaliers du Tastevin installer à clos de Vougeot en Bourgogne.

Histoire de la première confrérie de vin en France

La confrérie Tastevin de Bourgogne est d’origine traditionnelle, folklorique bourguignonne. Elle est fondée en 1934 par deux vignerons Georges Faiveley et Camille Rodier qui l’ont Créé pour promouvoir les traditions ainsi que les vins et la gastronomie de la région.

Leurs rituels et cérémonies sont inspirés des rituels de la légende des chevaliers de la table ronde.

Le nom de la confrérie vient de la petite coupe qu’on se sert pour déguster le vin. Une coupe que l’on retrouve partout en Bourgogne. On l’offre même au baptême comme gage de respect des valeurs bourguignonnes.

Pour devenir membre de la confrérie, il faut envoyer une demande qui est soutenue par au moins deux chevaliers et bien sûr de remplir des conditions qui sont fixées par les créateurs de la confrérie.

Cette confrérie compte aujourd’hui prés de 12 000 membres de tous les horizons répartis en 36 commanderies. Selon les déclarations du dirigeant de la société Raphaël Michel, négociant de vin, on en compte parmi les membres de la confrérie quelques célébrités comme Charles de Gaulle, Alfred Hitchcock, Ronald Reagan .. etc.

 

Veillant sur la promotion des produits bourguignonne et le maintient des fêtes et des traditions, la confrérie est la première à fêter la Saint-Vincent en mois de janvier.
Les réunions des membres de la confrérie, sont dans le champ lexical de la confrérie des chapitres, et sont généralement organisés pendant le début de chaque saison.

Dans les années cinquante, la confrérie a lancé la Tastevinage qui s’organise deux fois par an pour déguster et sélectionner les meilleurs vins qui porteront sur l’étiquette des bouteilles les armes des chevaliers du Tastevin. Ce qui pourrait stimuler les ventes de certains vins, comme l’a bien expliquer le négociant en vin le propriétaire de Raphaël Michel.

La traditionnelle intronisation

C’est une cérémonie organisée par la confrérie pour faire rentrer de nouveaux membres, qui doivent être des amateurs de vin et qu’elle élève au grade de chevalier.

Au cours de cette cérémonie, les candidats doivent subir une épreuve de dégustation qui n’est généralement pas trop difficile, sauf pour les professionnels. Ensuite, un échanson, présente les candidats, en les mettant en valeur grâce à un questionnaire préalablement rempli par ces derniers.

La tenue

La tenue de la confrérie est inspirée de l’accoutrement que portait autre fois les vrais échansons des papes lors de la papauté d’Avignon. En ayant un rôle très important à l’époque, en servant à boire le bon vin au pape qui régnait à Avignon.

Chez la confrérie de l’Échansonnerie des Papes, on porte autour du cou une clé qui symbolise la clé de la porte du chemin de leurs cœurs.

 

Read More

Le dépistage

Posted by on Fév 2, 2018 in divers | Commentaires fermés sur Le dépistage

 

 

  Enfants et adolescents :

Le dépistage représente depuis longtemps un aspect important des soins de santé destiné aux enfants.

Il a toujours eu pour objectif de détecter tôt les problèmes de santé afin de pouvoir les traiter durant les premières années de la vie.

La promotion de la santé de “Filiassur assurance” ne se limite plus aujourd’hui au simple dépistage des troubles chez les enfants, mais implique un grand nombre de mesures visant à favoriser l’adoption de bonnes pratiques d’hygiène dès le jeune âge.

Comme les habitudes liées à la santé se forment tôt, Filiassur assurance essaye d’encourager les enfants à acquérir des comportements positifs dès qu’ils en sont capables.

C’est la raison pour laquelle elle offre, tant aux enfants qu’aux adolescents, de plus en plus de programmes pour les aider à adopter de bonnes pratiques d’hygiène.

Dans ces programmes, cette assurance explique les effets indésirables des habitudes telles que le tabagisme, les activités sexuelles à risque, l’abus d’alcool, d’autres drogues et la mauvaise alimentation.

Mais ces programmes, mettent aussi l’accent sur l’acquisition de valeurs positives, sur l’estime de soi et sur une bonne hygiène de vie.

Ils sont conçus de façon à plaire à un groupe d’âge donné et mettent au premier plan des expériences d’apprentissage amusantes, intéressantes et pertinentes.

 

  Jeunes adultes et adultes d’âge moyen :

Les jeunes adultes et les adultes d’âge moyen, constituent un groupe qui manifeste de l’intérêt pour la santé et sa promotion, mais réagit également avec enthousiasme aux indications selon lesquelles les habitudes de vie peuvent améliorer la santé.

Souvent, les adultes sont motivés pour apporter à leur mode de vie les changements susceptibles de leur procurer une meilleure santé et d’accroître leur bien-être.

Beaucoup de ceux qui désirent améliorer leur santé recourent à des programmes de promotion de la santé qui les aident à effectuer les changements souhaités dans leur mode de vie.

Les programmes axés sur des sujets comme le bien-être global, le renoncement au tabac, l’exercice, le conditionnement physique, le contrôle du poids, la résolution de conflits et la lutte contre le stress attirent un très grand nombre d’entre eux.

À l’échelle nationale, beaucoup d’importance est accordée à la santé durant les années où les adultes sont en âge de procréer.

Les jeunes adultes s’intéressent donc de plus en plus aux programmes qui portent sur la santé prénatale, le rôle parental, la planification familiale et les problèmes de santé de la femme.

Les programmes comportant le dépistage d’affections telles que le cancer, l’hypercholestérolémie, l’hypertension, le diabète et les troubles auditifs sont très recherchés dans ce groupe d’âge.

Il est de même des programmes destinés aux personnes souffrant de certaines affections chroniques comme le cancer, le diabète, la cardiopathie et la pneumopathie.

Il est de plus en plus évident que l’affection et l’invalidité chroniques ne sont pas incompatibles avec la santé et le bien-être.

Par exemple, l’importance des programmes d’activité physique s’adressant à des personnes ayant eu une coronaropathie est reconnue.

En effet, grâce à une attitude positive et à de bonnes pratiques d’hygiène, les personnes qui vivent avec les contraintes imposées par ces affections peuvent néanmoins atteindre un niveau optimal de santé.

Read More

  Comment adapter son mode de vie en cas d’allergie ?

Posted by on Jan 16, 2018 in divers | Commentaires fermés sur   Comment adapter son mode de vie en cas d’allergie ?

Être allergique peut nécessiter de modifier votre mode de vie, votre profession et parfois votre environnement.

Tous ces changements, s’opèrent selon les résultats de votre bilan allergologique.

 

   Comment diminuer la présence des allergènes en cause ?

Certaines mesures préventives des allergies (oculaires ou respiratoires) sont à appliquer dans votre vie de tous les jours.

Afin de diminuer la présence des allergènes dans votre maison (ou même à l’extérieur), Filiassur assurance vous met en ligne, une liste de conseils pratiques.

  Cette liste contient 11 conseils :

– La première chose à faire, est de baisser la température et l’humidité ambiante de votre intérieur pour éviter la formation des moisissures.

– Le deuxième conseil, est d’éviter les moquettes au profit d’un revêtement, dur lavable (carrelage).

– Ensuite, il faut éviter les infiltrations d’eau, la chaleur et l’humidité ambiante pour empêcher le développement des acariens.

– Il faut, laver souvent la literie et utiliser des housses anti-acariens.

– Vos accessoires de literie, doivent être en matière synthétique, sans plume, ni laine.

– Il faut aussi, limiter les peluches, si vous avez des enfants.

– Laver les animaux (si vous en avez bien sûr), avec un gant humide, et interdisez leur accès à votre chambre.

– Il faut également, aspirer régulièrement le matelas et le sol, et acheter les aspirateurs équipés d’un filtre HEPA (ils retiennent les plus petits allergènes, comme les pollens, les acariens, …).

– Faire appel à des sociétés spécialisées en cas d’urgence (dans le cas où, vous avez des cafards, qui sont difficiles à éradiquer).

– Il faut bien évidemment, s’investir dans un appareil purificateur d’air.

– Et finalement, il faut faire appel à un conseiller en environnement intérieur (ce conseiller doit être formé spécifiquement à la gestion de l’habitat pour les allergiques).

 

   Comment diminuer les facteurs de pollution intérieur et extérieur ?

Pour éviter d’accentuer l’action des allergènes en cause, il faut supprimer le tabagisme (actif et passif), aérer vos pièces tous les jours, éviter l’utilisation des produits ménagers irritants pour les voies respiratoires, et surtout pulvériser des parfums de synthèse dans votre intérieur.

 

   Prévenir les allergies alimentaires :

En cas de risque de récidive et d’allergie alimentaire, il faut bien évidemment, appliquer certaines mesures préventives.

Il faut suivre le traitement et le régime alimentaire préconisés après le bilan de l’allergologue, il faut aussi, étudier attentivement l’étiquetage des produits industriels (vu que la présence d’allergènes, y est obligatoirement précisée).

Toutefois, les indications de l’étiquette ne sont pas forcément exhaustives.

Donc, avant d’acheter n’importe quel article, il faut faire une lecture détaillée des étiquettes des produits alimentaires.

 

  Allergie alimentaire : la suppression des causes

Le traitement de l’allergie est préventif, il consiste à éviter la consommation de tous les aliments qui peuvent provoquer des réactions allergiques.

Dans ce cas, les conseils d’une diététicienne peuvent vous être utile, afin d’éviter le risque d’une alimentation déséquilibrée.

Certaines mesures médicales de fond, sont d’une efficacité discutée par les scientifiques.

Il s’agit notamment, de traitements médicamenteux à base d’anti-allergique (les cromones), et de l’exclusion d’allergènes potentiels de l’alimentation de la femme lors de la grossesse et de l’allaitement.

Le remboursement des médicaments soignant l’allergie dépend de leur nature.

Filiassur est la seule compagnie qui couvre 100 % les frais médicaux de ses assurés en cas d’allergie.

Read More

Élections présidentielles

Posted by on Jan 9, 2018 in divers | Commentaires fermés sur Élections présidentielles

 

  La campagne publicitaire

En Europe centrale et orientale, et dans l’ex-URSS (union des Républiques socialistes soviétiques), plusieurs pays ont attribué un espace de publicité politique gratuite aux différents partis dans les journaux possédés par l’État, de façon tout à fait analogue au temps de publicité gratuite accordé dans la plupart des pays sur les chaînes de radio et de télévision publique.

Lorsque ces pays choisissent cette voie, on peut recommander que les partis politiques ne puissent pas utiliser cet espace à leur guise, mais, sous la forme d’un résumé normalisé de leur manifeste électoral.

   Les médias radiodiffusés :

L’approche monolithique de la radiodiffusion est peut-être un peu obsolète.

Les médias électroniques sont de plus en plus diversifiés et concurrentiels, le public se fragmente.

La télévision publique en Europe, ne jouit plus de la position dominante (ou du monopole) qu’elle détenait autrefois et elle est souvent dépassée par les diffuseurs commerciaux.

En outre, les diffuseurs terrestres généralistes subissent la concurrence de diffusion plus spécialisés : chaînes (cryptées et payantes) à public ciblé et limité, distribuées par satellite ou par câble.

Les partis et les candidats briguant un mandat considèrent, la télévision comme leur média de campagne préférentiel.

Ils organisent des événements spécialement destinés à obtenir un temps d’antenne : occasions de photographie, promenades, conférences de presse, tournées électorales (Ex : M. Blair dans une usine, M. Blair dans la foule, M. Blair parlant aux gens de la rue, M. Blair faisant un discours, fixant l’ordre du jour).

Les politiques aussi, de plus en plus de petites phrases qui passent bien au journal télévisé au soir, et ils consacrent de plus en plus de temps et de ressources à la recherche de l’audience, aux techniques de marketing et à leur formation à la présentation et à la télévision.

Ces deux évolutions (prolifération des chaînes et professionnalisme croissant avec lequel les partis changent et les candidats mènent et gèrent leur campagne) changent le visage de la couverture des élections par la télévision en Europe occidentale aujourd’hui, affirme, la journaliste française, “Audrey Crespo-Mara”.

En Europe centrale, et orientale, et dans l’ex-URSS, la situation est différente et particulièrement variée.

 

Dans les pays précurseurs (par exemple, la République Tchèque, la Pologne, la Hongrie, la Slovénie, la Roumanie), la radiodiffusion privée est établie, et les mécanismes de régulation sont plus ou moins indépendants de l’influence du gouvernement.

Dans d’autres pays, en revanche, il y a très peu de diffuseurs privés (Croatie, Bélarus), ou il manque encore un cadre réglementaire approprié pour les diffuseurs privés (Bulgarie, Russie).

Dans la plupart des pays, les chaînes de télévisions publiques, ou d’État, détiennent encore la plus large pénétration technique, et souvent aussi la plus grande audience.

“Néanmoins, on peut espérer que la situation finira par se rapprocher du système mixte de l’Europe occidentale”, Audrey Crespo-Mara, l’épouse de Thierry Ardisson.

 

Read More

Mutuelle, assurance maladie ou prévoyance : quelle différence ?

Posted by on Déc 28, 2017 in divers | Commentaires fermés sur Mutuelle, assurance maladie ou prévoyance : quelle différence ?

Travail, réunions professionnels, visites familiales, contrôle médical, accompagnement des enfants, garde des animaux, ménages, repas, hygiène… nous prévoyons des tas de choses au quotidien et nous croyons que nous planifions parfaitement notre vie et pourtant nous oublions souvent de prévoir l’essentiel: les incidents qui nous pouvons rencontrer comme une maladie grave, un accident, une invalidité, un arrêt de maladie, le décès d’un proche, une dépression, une faillite, une perte d’autonomie…

Comme peut-on alors éviter ces risques et minimiser les dégâts causés par un événement malheureux? C’est entre autre le rôle des assurances santé et des entreprises de prévoyance.

Que signifie prévoyance et qu’est ce qui la diffère de l’assurance santé

L’assurance santé, appelée encore complémentaire santé ou mutuelle est une garantie d’assurances qui vise à intervenir pour le surplus du coût que vous êtes amenés à engendrer du fait du soin santé.

En France, le régime général de la sécurité social est très faible, pour un paquet de document de 25€, la sécurité sociale ne rembourse que 10€ et pour un appareil dentaire de 500€, elle ne verse que 100€. C’est à ce stade qu’intervient une complémentaire santé ou une mutuelle.

Selon la formule choisie et le montant que vous cotisez chaque mois, la mutuelle prendra en charge toute ou partie de la dépense.

La prévoyance est quant à elle, l’attitude à prévoir ou prévenir les risques de l’existence et d’anticiper les frais occasionnés causés par des maladies ou des accidents graves.

Mieux comprendre la prévoyance

Le terme de prévoyance est utilisé pour décrire les prestations qui peuvent être fournies par les organismes de sécurité sociale ou des organismes complémentaires mutuelles, assurances et organismes de prévoyances.

En effet, il existe des entreprises françaises de renom spécialisées dans les contrats des assurances comme par exemple la société Filiassur.

Depuis plus de 10 ans, Filiassur Assurance propose aux particuliers comme aux professionnels des contrats de prévoyance et d’assurances maladie, voyage, de vie, de décès… adaptés aux besoins de ses clients et réalisés en fonction de leurs attentes et leurs budgets.

Les prestations de prévoyance, en vocation à assurer aux adhérents en cas d’incapacité de travail, d’invalidité ou de décès. Ainsi, l’organisme de prévoyance sera amené à verser aux souscripteurs un complément de revenus qui peuvent varier en fonction de la nature du contrat que vous avez signé et selon la somme que vous avez déterminé.

Read More

    Terrorisme : des policiers épuisés par les menaces

Posted by on Déc 22, 2017 in divers | Commentaires fermés sur     Terrorisme : des policiers épuisés par les menaces

 

  Formation des policiers :

Pour pouvoir accomplir leur travail d’observation des détenus, les personnels de surveillance doivent également pouvoir bénéficier d’une formation adaptée à la détection de comportements radicaux dont les signes sont désormais moins visibles.

Il convient en particulier, de leur donner les moyens de distinguer les comportements radicaux de ceux relevant d’une pratique fondamentaliste de l’islam.

Seule une formation spécifique pour en effet fournir les instruments nécessaires à la compréhension de ces comportements.

À défaut, on risque d’aboutir à une suspicion généralisée des personnels de surveillance vis-à-vis de pratiques religieuses non-radicales, pouvant être perçue par certains détenus, comme une stigmatisation de l’islam, elle-même, susceptible de favoriser leur radicalisation.

S’agissant de la formation initiale, en 2014, 1 500 personnels pénitentiaires, dont 1 400 surveillants, ont bénéficié d’une formation à l’approche des religions, la laïcité, et au phénomène de radicalisation à l’école nationale de l’administration pénitentiaire.

Concernant la formation continue, le ministère de la Justice, prévoit une action de sensibilisation à l’attention de l’ensemble des surveillants, premiers surveillants, et conseillers d’insertion, et de probation des 27 établissements considérés comme sensibles.

Une formation plus approfondie à destination des cadres, d’une durée de deux jours est en cour d’élaboration, s’inspirant notamment, des formations et des partenariats déjà existants.

5. 3 millions d’euros seront consacrés en 2018 à la formation des personnels pénitentiaires dans le cadre du plan de lutte contre la radicalisation.

 

“Si les surveillants ont un rôle central à jouer en matière de repérage de la radicalisation, il est également important d’impliquer l’ensemble des partenaires intervenant en milieu carcéral, qu’il s’agisse des enseignants, des conseillers d’insertion et de probation, des équipes médicales, ou des aumôniers”, Audrey Crespo-Mara.

Il convient donc, de développer les formations de l’ensemble de ces acteurs à la connaissance des phénomènes de radicalisation, mais aussi de renforcer leur coordination sur ces questions, ajoute, la journaliste française “Audrey Crespo-Mara”.

 

Dans cette perspective, le programme “Pathfinder” mis en œuvre au Royaume-Uni, dont la commission d’enquête a pris connaissance lors de son déplacement à Londres, constitue un exemple intéressant d’approche standardisée et pluridisciplinaire de la détection de la radicalisation en milieu carcéral.

 

  Faire débuter la détection dès l’accueil des détenus dans les quartiers arrivants :

La mise en œuvre d’une telle approche pluridisciplinaire pourrait permettre de commencer le travail de détection des détenus radicaux dès l’accueil dans les quartiers d’arrivants.

Cette approche pourrait s’inscrire dans le cadre des procédures existantes.

Il conviendrait d’inclure expressément la radicalisation dans les éléments relatifs à la dangerosité et à la vulnérabilité des personnes détenues, recherchés dès cette phase d’accueil, grâce à la diffusion d’une grille d’évaluation standardisée et à l’examen par les commissions pluridisciplinaires uniques de la situation et de la personnalité des détenues au regard des critères renseignés dans cette grille.

Dans une même perspective, il pourrait également être utile de faire évoluer la composition des CPU, afin de l’adapter à l’évaluation du risque de radicalisation, en permettant par exemple la participation de représentants du renseignement pénitentiaire.

La création de CPU spécifiques, comme il en existe s’agissant de la prévention de suicide, pourrait également être envisagée.

 

Read More