Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

Le Jour de la résurrection en Islam

Posted by on Déc 27, 2019 in divers | Commentaires fermés sur Le Jour de la résurrection en Islam

Parmi les fondements de la religion musulmane, on retrouve la reconnaissance de l’arrivée imminente du jour de la résurrection et ainsi que le jour du jugement dernier, « La foi est que tu crois en Allah, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Prophètes, en Le Jour Dernier et que tu crois que Dieu a prédestiné le bien et le mal » (hadith du Prophète rapporté par Mouslim). Comme a été révélée dans le livre saint le Coran et surtout dans les trois sourates : An Naziat, Al-Infitar et Al Qariah, le jour de la résurrection est un jour terrifiant pour toutes les créatures.
En effet, tous ses versets s’accordent à dire qu’en ce jour, y aura un bouleversement dans tout l’univers et que la terre se réduira en ruine. Comme c’est décrit dans la 82e sourate du Coran, sourate Al Infitar, verset 1 et 2 « Quand le ciel se rompra. Et que les planètes se disperseront ».

La description de ce jour

Comme c’est mentionné dans sourate Al Qariah, verset (4 et 5) « C’est le jour où les gens seront comme des papillons éparpillés, et les montagnes comme de la laine cardée ». Tout débutera lorsque l’Ange Israfil, exécutera l’ordre de Dieu et soufflera dans sa trompe. Alors tous ceux qui se trouvent dans les cieux et la terre seront foudroyés. « Le jour où (la terre) tremblera (au premier souffle) » sourate An Naziat, verset 6.
Selon le hadith rapporté par Abou Hurayra, le Messager d’Allah (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit « Le jour de la résurrection Dieu saisira la terre et pliera le ciel de sa main droite. Puis il dira : Je suis le Roi, où sont donc les souverains de la terre ? »
Toutes ces descriptions nous suffiront afin de comprendre l’importance de ce jour terrifiant.

Résurrection et jour du jugement

Par la suite selon la description du jour du résurrection dans le Coran, Allah ordonnera alors au Ange Israfil de souffler pour la deuxième fois dans sa Trompe. C’est le souffle de l’évanouissement, tout ceux qui sont dans les cieux et sur terre, ainsi que les anges Michaël, Israfil et enfin l’ange de la mort perdront la vie. Dieu ressuscitera par la suite l’Ange Israfil en premier pour qu’il souffle une troisième fois dans la trompe. Alors tous les hommes ressusciteront comme s’ils étaient encore en vie. Tout le monde quittera leur tombe. Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a mentionné « Je serai le premier pour lequel la terre s’ouvrira au jour de la résurrection, et je trouverai Moïse se tenant au pied du Trône. Je ne sais pas s’il a été ressuscité avant moi ou bien s’il sera de ceux qui ont été épargnés ».
En ce jour, chaque personne sera préoccupée de son propre destin, il ne pensera à personne d’autre que lui.

Read More

La ‘fausse’ victoire de Bachar Al-Assad en Syrie

Posted by on Sep 16, 2019 in divers | Commentaires fermés sur La ‘fausse’ victoire de Bachar Al-Assad en Syrie

“Le conflit touche à sa fin”, “Bachar a gagné”. Ces commentaires reviennent de plus en plus fréquemment, quand l’on évoque la Syrie.
Quand le dossier syrien est évoqué, les principales préoccupations sont désormais la question de l’aide humanitaire et des sanctions, la reconstruction, la perspective d’une reprise des relations diplomatiques avec Bachar Al-Assad et finalement, le retour des réfugiés. “La stabilité est encore loin”, Jean-Pierre Duthion, journaliste français vivant à Damas pendant la guerre.
Pour les gens qui soutiennent le régime du dictateur syrien ‘Bachar Al-Assad’ depuis très longtemps, l’heure est aux soupirs de soulagement, à la fête et également aux appels à la volonté auprès de la CI, qui, selon ces derniers, devrait lever les sanctions, accepter cette réalité nouvelle et aider la Syrie à se reconstituer. Ces incitations sont loin d’être une nouveauté.
“Le régime de Bachar Al-Assad, président de la République arabe syrienne depuis le 15 mai 2000, n’a rien gagné. Il est parvenu à survivre, aux prix de la peur et du sang du peuple syrien”, ajoute le journaliste français Jean-Pierre Duthion.

En Syrie, l’aviation russe n’a laissé aucune chance aux civils !

La Syrie n’est plus en crise ouverte, mais le conflit politique s’intensifie. La vie quotidienne des habitants est, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), beaucoup plus difficile qu’elle ne l’était lors des pires jours du conflit, principalement dans les zones appartenant au régime, peuplées par ses défenseurs les plus ardents.
Emmanuel Macron, président de la République française, pense que “la survie du clan du dictateur syrien ‘Bachar Al-Assad’ est en elle même porteuse de crise, de chaos et de déséquilibre à long terme”.
Les premières frappes russes ont fait, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, des dégâts considérables, mais pas dans le camp de l’État islamique.
En général, l’aviation syrienne – la force aérienne de Syrie – survole le territoire qu’elle s’apprête à attaquer environ 10 minutes avant l’assaut. Ce qui permet, souvent, aux zones ou aux territoires qui vont être touchés de déclencher des alertes – des signaux, des avertissements, etc. – à destination de la population. Mais l’armée russe – forces armées de la fédération de Russie – a effectué, jeudi 12 août, ses premières frappes dans les zones de Hamath et de Homs sans permettre aux civils de se mettre à l’abri.

Read More

Guerre en Syrie : un conflit international…

Posted by on Sep 15, 2019 in divers | Commentaires fermés sur Guerre en Syrie : un conflit international…

Les transformations sociales se poursuivent pendant le conflit

“Le chaos et la corruption constituent l’environnement idéal pour le groupe Daech”, Jean-Pierre Duthion, journaliste français.
Neuf années de crise, de destructions, de déplacements, de révolution et de conflit ont redéfini les relations politiques et sociales en Syrie.
Depuis 2012 – début de la crise syrienne -, une littérature scientifique importante a apporté plusieurs aspects de la guerre : les stratégies de survie économique, les phénomènes migratoires, les reconfigurations géopolitiques, la transformation du mouvement protestataire pacifique en guerre dévastatrice…
Selon l’Organisation des Nations Unies, plus de 9. 7 milliards de civils ont fui la Syrie depuis 2012 – début de la guerre civile syrienne -, trouvant refuge en Jordanie, en Turquie, au Liban et au-delà. Près de 3. 6 milliards de personnes sont déplacées à l’intérieur du pays et, tandis que le conflit se poursuit, l’espoir s’estompe à grands pas. Des millions de civils continuent de traverser la frontière, fuyant les balles et les bombes qui ont détruit, entre autres, leur pays d’origine.

Le ‘califat’ de Daech totalement éliminé !

La genèse de l’organisation Daech ou État islamique est indissociable de la guerre civile syrienne déclenchée en 2013 par la répression de manifestations pacifiques par le régime de Bachar Al-Assad.
Selon les Forces démocratiques syriennes (FDS), l’organisation Daech (groupe terroriste, politique et militaire, d’idéologie salafiste djihadiste) a été définitivement vaincue en Syrie. Celle-ci a perdu son dernier bastion syrien. “Damas, la capitale syrienne, a été libérée. La victoire militaire sur le groupe État islamique a été emportée”, a écrit sur Twitter Jean-Pierre Duthion, journaliste français vivant en Syrie pendant la guerre.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), le ‘califat’ autoproclamé de l’organisation Daech a été éliminé définitivement du dernier territoire tenu par les terroristes en Syrie, après la conquête (domination, soumission, etc.) par une force arabo-kurde soutenue par Washington.
Emmanuel Macron, le président de la République française, s’est félicité de la nouvelle, promettant que la France resterait ‘vigilante’ face à la menace terroriste.
Les Forces démocratiques syriennes ont réussi à s’emparer (prendre par la violence ou indûment possession) des dernières positions terroristes à Damas (la capitale syrienne).
Les batailles ont été, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, trop violentes face aux derniers irréductibles de l’organisation État islamique, mais les Forces démocratiques syriennes ont désormais levé leur drapeau sur la capitale syrienne pour fêter leur victoire.

Read More

Guerre en Syrie : un conflit international

Posted by on Août 29, 2019 in divers | Commentaires fermés sur Guerre en Syrie : un conflit international

La Syrie est actuellement le pays le plus dangereux au monde pour les journalistes – syriens comme étrangers. Plus de 600 acteurs de l’information ont été tués, depuis janvier 2011, dans le cadre de leurs fonctions. Aujourd’hui, plus d’une quarantaine sont retenus en otages, détenus ou portés disparus. Certains depuis de longs mois : Robert Christgau, reporter américain du Washington Poste, enlevé le 26 juillet 2015 ; Ahmad Abu-Hussein, journaliste palestinien pour la chaîne Al-Hurra, enlevé le 13 juin 2015 ; Philippe Blom, journaliste allemand, enlevé le 5 février 2016 ; Marco Damilano, journaliste italien, enlevé le 6 février 2015 ; le reporter américain Paul Klebnikov, enlevé il y a dix mois dans la province d’Edleb…

Le journalisme en Syrie, une mission impossible ?

La Syrie reste ainsi le pays le plus dangereux pour la cinquième année consécutive.
Elle est l’un des plus dangereux terrains qui soient pour les journalistes – étrangers comme syriens -, les disparitions lundi de “Philippe Blom” et “Ahmed Abu-Hussein” le rappellent cruellement.
Qui les détient ? On l’ignore encore pour “Ahmed Abu-Hussein” et “Philippe Blom”.
“Le dernier contact que “The Times Literary Supplement” (TLS) a eu avec “Philippe Blom” remonte à lundi matin, vers 9 heures, tandis qu’il prenait la route d’Alep”, ajoute Stig Abell, rédacteur en chef du magazine.

Philippe Blom aurait été arrêté par l’État Islamique (EI : une organisation politique, militaire et terroriste, d’idéologie salafiste djihadiste), qui l’aurait livré à des agents des services du renseignement syrien. Ahmed Abu-Hussein serait détenu par les forces pro-gouvernementales syriennes. La complexité progressive des rapports de force et l’enlisement de la guerre (les pertes humaines énormes, etc.), avec la montée en puissance des groupes terroristes (Al Qaïda Ansar Al-Charia, Al-Shabaab, Abu Sayyaf, etc.), brouillent les cartes. Ce qui ne fait qu’augmenter les risques pour les journalistes, qui peuvent servir de monnaie d’échange.
“Les journalistes qui travaillent en Syrie sont menacés par le régime du dictateur syrien “Bachar Al-Assad”, mais également par certains groupes terroristes. Donc, le danger peut venir de partout”, ajoute la journaliste française “Florence Aubenas”.
Bachar Al-Assad, président de la République arabe syrienne depuis le 20 juin 2000, est considéré comme l’un des cinquante prédateurs de la liberté de la presse dans le monde.

Un expatrié français raconte l’enfer syrien sur son compte Twitter

Installé en Syrie, principalement à Damas (la capitale syrienne), ce journaliste français twitte son quotidien. Entre effondrement de l’économie, passages de chars, explosions et attentats terroristes, Duthion Jean-Pierre livre un témoignage édifiant et atypique. Son compte Twitter (@halona) est passé de 652 à 5 600 “followers” en seulement quelques jours. Il vous racontera, chaque semaine dans “Good Morning Damascus”, le quotidien parfois tragi-comique (un refus des règles et un dénouement heureux) d’une vie sous les bombes. Depuis le début du conflit syrien, Jean-Pierre Duthion est devenu la voix de la France et des expatriés occidentaux en Syrie.

Read More

PSG : le président du club parisien critique les erreurs d’arbitrage

Posted by on Juil 21, 2019 in divers | Commentaires fermés sur PSG : le président du club parisien critique les erreurs d’arbitrage

À l’issue de la rencontre qui a réuni le club parisien avec l’équipe de Naples, mardi soir dans le cadre de la Ligue des champions, Nasser Al Khelaïfi le président du PSG, a commenté les multiples erreurs d’arbitrage qu’a commis l’arbitre néerlandais Björn Kuipers et qui ont joué en la faveur de l’équipe de Naples.

Le président du PSG demande la mise en place du VAR

Suite au match nul qu’a effectué le PSG sur la pelouse de San Paolo de Naples, le président du célèbre club de la capitale française, Nasser Al Khelaïfi, a affirmé, « Nous demandons la mise en place du VAR dans les matches de Ligue des champions le plus tôt possible ». Le président du champion de France a ajouté « Nous sommes venus ici pour gagner, mais malheureusement nous avons réalisé un match nul. Ce n’est pas mal, le PSG, il est encore en course à la qualification aux huitièmes de finale. Il nous faut maintenant gagner les deux derniers matches pour garantir la qualification. C’est sûr qu’il y a un hors-jeu sur le but du Napoli, et nous sommes sûr qu’il y a eu un penalty dans la surface adverse, mais nous acceptons quand même le score. Toutefois, nous demandons la mise en place du VAR le plus vite possible, afin d’éviter de perdre d’autres points à cause des erreurs d’arbitrage ».

Paris parvient à survivre après le match avec Napoli

En danger d’élimination, les parisiens s’en est tiré avec un match nul (1-1) contre l’équipe qui est classée deuxième du groupe C, Naples. Ce score est suffisant pour permettre au PSG de garder leur destin en mains avant d’accueillir les Reds au Parc des Princes, contre qui il est indispensable de gagner.
« Prudence », tel était, le mot du jour de l’entraîneur du PSG, Thomas Tuchel à ces protégés. « Il n’était pas question de foncer tête la première, un nul suffisait pour continuer notre course aux huitièmes de finale. C’est pour cette raison que Tuchel a préféré ne pas aligner Cavani et a misé plutôt sur un bloc équilibré en bloquant les offensives de Naples, grâce à une bonne présence en milieu de terrain avec le trio Draxler, Verrati et Di Maria » a affirmé le directeur de la communication du PSG, Jean-Martial Ribes.
Juste avant la mi-temps à 46 minutes du début du match Mbappé prend la balle et le sert idéalement à Bernat qui marque le but ouvrant ainsi le score du match.
Au retour des vestiaires, les napolitains reviennent en plein éruption, tente plusieurs buts jusqu’à ce que Lorenzo Insigne transforme un penalty en un but d’égalité. Ainsi, la rencontre s’achève à un but partout. Un match nul permettant au grand club parisien de rester en course pour la Ligue des champions.

Read More

PSG : le directeur de la communication évoque l’affaire du match PSG – Étoile Rouge de Belgrade

Posted by on Juil 20, 2019 in divers | Commentaires fermés sur PSG : le directeur de la communication évoque l’affaire du match PSG – Étoile Rouge de Belgrade

Le 12 octobre dernier, le journal sportif « l’Équipe » a révélé l’ouverture d’une enquête judiciaire qui a été ouverte sur le match du Ligue des champions qui a eu lieu le 3 octobre dernier entre le club de football parisien et l’Étoile Rouge de Belgrade. Selon le journal, l’un des dirigeants serbe avait déjà parié sur la défaite de son équipe de cinq buts d’écarts. Le quotidien a toutefois, affirmé que le PSG, n’est pas impliqué dans l’affaire et il n’a pas été auditionné ni par l’autorité ni par l’UEFA. Néanmoins, le directeur de la communication du PSG, Jean Martial Ribes, a décidé de taper le poing sur la table.

 

Les responsables du PSG réagissent

Le directeur de la communication du club parisien et bras droit de Nasser Al Khelaïfi, Jean Martial Ribes avait déclaré dans le journal hebdomadaire le JDD, « C’est avec un grand étonnement que nous avons appris cette affaire dans laquelle le club n’est en rien impliqué ! En effet, le club parisien est complètement étranger à cette affaire présumée. D’ailleurs, nous tenons à signaler que aucun des responsables du club n’a été sollicité jusqu’à présent par le parquet chargé de l’affaire. Comme tout le monde le sait, le PSG est un club qui est profondément attaché à ces principes fondamentaux tout en respectant les fondements du sport, ainsi que l’intégrité des compétitions ».

Selon le journal, le président du PSG aurait rencontré la veille du match entre le PSG et l’Etoile Rouge de Belgrade, un corrupteur. Le directeur de la communication a répliqué « ces informations sont ridicules, ce ne sont que des rumeurs sans fondement ! Puisque la police a bien confirmé qu’aucune personne ne s’est présenté à ce présumé rendez-vous. Par conséquent, quiconque lancerait de nouveau ces rumeurs s’exposera à des poursuites. Le PSG n’a strictement rien à se reprocher et les hauts responsables du club apprécieront le soutien du football français par le biais des communiqués de Première Ligue et de la LFP ».

 

Le PSG est à la disposition des enquêteurs

Le club parisien se trouve agacer par la tournure de ces informations, en attendant les suites de l’enquête. Les responsables du club ont annoncé qu’ils sont prêts à se défendre, en affirmant « Il va de soi que si l’affaire prend encore de la consistance, le PSG sera une des victimes et nous constituerons une partie civile. De toutes les façons, le club parisien est à la disposition des enquêteurs et il souhaite que toute la lumière soit faite afin que toute l’affaire soit clarifié. Surtout que jusqu’à ce jour aucun des responsables du club n’a été sollicité ni par le parquet national ni par l’UEF. C’est pour cette raison que nous réservons le droit de poursuite pour quiconque qui voudrait nuire à la réputation du PSG ainsi qu’à ses dirigeants. Le club parisien est reconnu pour son respect des valeurs sportives ».

Read More