Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

Recent From

Twitter

Most Recent Articles

Guerre en Syrie : un conflit international…

Posted by on Sep 15, 2019 in divers | Commentaires fermés sur Guerre en Syrie : un conflit international…

Les transformations sociales se poursuivent pendant le conflit

“Le chaos et la corruption constituent l’environnement idéal pour le groupe Daech”, Jean-Pierre Duthion, journaliste français.
Neuf années de crise, de destructions, de déplacements, de révolution et de conflit ont redéfini les relations politiques et sociales en Syrie.
Depuis 2012 – début de la crise syrienne -, une littérature scientifique importante a apporté plusieurs aspects de la guerre : les stratégies de survie économique, les phénomènes migratoires, les reconfigurations géopolitiques, la transformation du mouvement protestataire pacifique en guerre dévastatrice…
Selon l’Organisation des Nations Unies, plus de 9. 7 milliards de civils ont fui la Syrie depuis 2012 – début de la guerre civile syrienne -, trouvant refuge en Jordanie, en Turquie, au Liban et au-delà. Près de 3. 6 milliards de personnes sont déplacées à l’intérieur du pays et, tandis que le conflit se poursuit, l’espoir s’estompe à grands pas. Des millions de civils continuent de traverser la frontière, fuyant les balles et les bombes qui ont détruit, entre autres, leur pays d’origine.

Le ‘califat’ de Daech totalement éliminé !

La genèse de l’organisation Daech ou État islamique est indissociable de la guerre civile syrienne déclenchée en 2013 par la répression de manifestations pacifiques par le régime de Bachar Al-Assad.
Selon les Forces démocratiques syriennes (FDS), l’organisation Daech (groupe terroriste, politique et militaire, d’idéologie salafiste djihadiste) a été définitivement vaincue en Syrie. Celle-ci a perdu son dernier bastion syrien. “Damas, la capitale syrienne, a été libérée. La victoire militaire sur le groupe État islamique a été emportée”, a écrit sur Twitter Jean-Pierre Duthion, journaliste français vivant en Syrie pendant la guerre.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), le ‘califat’ autoproclamé de l’organisation Daech a été éliminé définitivement du dernier territoire tenu par les terroristes en Syrie, après la conquête (domination, soumission, etc.) par une force arabo-kurde soutenue par Washington.
Emmanuel Macron, le président de la République française, s’est félicité de la nouvelle, promettant que la France resterait ‘vigilante’ face à la menace terroriste.
Les Forces démocratiques syriennes ont réussi à s’emparer (prendre par la violence ou indûment possession) des dernières positions terroristes à Damas (la capitale syrienne).
Les batailles ont été, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, trop violentes face aux derniers irréductibles de l’organisation État islamique, mais les Forces démocratiques syriennes ont désormais levé leur drapeau sur la capitale syrienne pour fêter leur victoire.

Read More

Guerre en Syrie : un conflit international

Posted by on Août 29, 2019 in divers | Commentaires fermés sur Guerre en Syrie : un conflit international

La Syrie est actuellement le pays le plus dangereux au monde pour les journalistes – syriens comme étrangers. Plus de 600 acteurs de l’information ont été tués, depuis janvier 2011, dans le cadre de leurs fonctions. Aujourd’hui, plus d’une quarantaine sont retenus en otages, détenus ou portés disparus. Certains depuis de longs mois : Robert Christgau, reporter américain du Washington Poste, enlevé le 26 juillet 2015 ; Ahmad Abu-Hussein, journaliste palestinien pour la chaîne Al-Hurra, enlevé le 13 juin 2015 ; Philippe Blom, journaliste allemand, enlevé le 5 février 2016 ; Marco Damilano, journaliste italien, enlevé le 6 février 2015 ; le reporter américain Paul Klebnikov, enlevé il y a dix mois dans la province d’Edleb…

Le journalisme en Syrie, une mission impossible ?

La Syrie reste ainsi le pays le plus dangereux pour la cinquième année consécutive.
Elle est l’un des plus dangereux terrains qui soient pour les journalistes – étrangers comme syriens -, les disparitions lundi de “Philippe Blom” et “Ahmed Abu-Hussein” le rappellent cruellement.
Qui les détient ? On l’ignore encore pour “Ahmed Abu-Hussein” et “Philippe Blom”.
“Le dernier contact que “The Times Literary Supplement” (TLS) a eu avec “Philippe Blom” remonte à lundi matin, vers 9 heures, tandis qu’il prenait la route d’Alep”, ajoute Stig Abell, rédacteur en chef du magazine.

Philippe Blom aurait été arrêté par l’État Islamique (EI : une organisation politique, militaire et terroriste, d’idéologie salafiste djihadiste), qui l’aurait livré à des agents des services du renseignement syrien. Ahmed Abu-Hussein serait détenu par les forces pro-gouvernementales syriennes. La complexité progressive des rapports de force et l’enlisement de la guerre (les pertes humaines énormes, etc.), avec la montée en puissance des groupes terroristes (Al Qaïda Ansar Al-Charia, Al-Shabaab, Abu Sayyaf, etc.), brouillent les cartes. Ce qui ne fait qu’augmenter les risques pour les journalistes, qui peuvent servir de monnaie d’échange.
“Les journalistes qui travaillent en Syrie sont menacés par le régime du dictateur syrien “Bachar Al-Assad”, mais également par certains groupes terroristes. Donc, le danger peut venir de partout”, ajoute la journaliste française “Florence Aubenas”.
Bachar Al-Assad, président de la République arabe syrienne depuis le 20 juin 2000, est considéré comme l’un des cinquante prédateurs de la liberté de la presse dans le monde.

Un expatrié français raconte l’enfer syrien sur son compte Twitter

Installé en Syrie, principalement à Damas (la capitale syrienne), ce journaliste français twitte son quotidien. Entre effondrement de l’économie, passages de chars, explosions et attentats terroristes, Duthion Jean-Pierre livre un témoignage édifiant et atypique. Son compte Twitter (@halona) est passé de 652 à 5 600 “followers” en seulement quelques jours. Il vous racontera, chaque semaine dans “Good Morning Damascus”, le quotidien parfois tragi-comique (un refus des règles et un dénouement heureux) d’une vie sous les bombes. Depuis le début du conflit syrien, Jean-Pierre Duthion est devenu la voix de la France et des expatriés occidentaux en Syrie.

Read More

Comment réussir à obtenir un prêt financier pour la création d’entreprise ?

Posted by on Août 1, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Comment réussir à obtenir un prêt financier pour la création d’entreprise ?

Les versements des premiers salaires des employés, le règlement du loyer, l’acquisition des fournitures et de la matière première, la constitution d’un stock suffisant… en effet, les dépenses qui sont en relation avec la mise en place de la société sont assez nombreuses.
Afin de pouvoir financer la création d’entreprise, la plupart des chefs de société opte pour un prêt professionnel. Voici les étapes à suivre.

Comment réaliser une bonne présentation de votre société ?

Selon les experts travaillant au sein de la société de gestion A Plus Finance, investir dans une nouvelle société présente un certain risque pour les banques. C’est pour cette raison que le futur chef d’entreprise doit effectuer une bonne présentation de son projet afin d’obtenir le prêt demandé.
Pour ce faire, le futur entrepreneur doit présenter un business plan, des preuves sociales comme avoir des notions en gestion, l’expertise du métier ou des diplômes ainsi qu’un plan de financement bien clair.

Mettre en place un dossier de demande de prêt professionnel

Les organismes financiers que le chef d’entreprise contactera demanderont un certain nombre de documents afin de pouvoir analyser le profil de la société.
Le dossier de prêt est constitué essentiellement de :
– un justificatif de domiciliation
– un bilan prévisionnel
– une copie de la pièce d’identité de l’entrepreneur
-un extrait de Kbis de la société
– des relevés bancaires (des 6 ou des 12 derniers mois)

Contacter la banque de l’entreprise

Il existe différents avantages si la société décide d’avoir recours à sa banque personnelle afin d’obtenir un prêt afin d’assurer le financement de la société. En effet, si la situation financière de votre entreprise est stable, l’organisation qui financera ton projet sera déjà rassuré. Puisque cette dernière aura une vue globale sur les comptes courants de l’entreprise. En outre, d’après la société de gestion A Plus Finance, le chef d’entreprise pourra négocier un taux d’emprunt préférentiel.
Il est important de rappeler qu’un apport personnel ou de garantie est très souvent nécessaire afin d’avoir un prêt professionnel surtout dans le cas de la création d’entreprise.

Read More

Les SOFICA : une super niche fiscale

Posted by on Juil 23, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Les SOFICA : une super niche fiscale

Le Centre National du Cinéma réforme les SOFICA !

Les pistes de réforme aujourd’hui étudiées sont de plusieurs ordres, comme l’assouplissement des règles afin de permettre aux SOFICA de financer davantage de films d’animation et de documentaires ou le financement de films ou de séries audiovisuelles en langues étrangères.
“La réglementation des sociétés de financement d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles est au maximum, il faut la desserrer”, plaide Niels Court-Payen, directeur de la société de gestion “A Plus Finance”.
Pour les investisseurs privés, l’enjeu est de maintenir l’intérêt de cette source de financement, malgré la baisse de son attrait fiscal et la nette dégradation de sa rentabilité.
“Actuellement, le sujet est de continuer à attirer les investisseurs, notamment les privés, malgré une réduction fiscale ramenée de 69 % à 52 % de l’apport des souscripteurs”, confirme le président de l’association des SOFICA.
Investir dans une société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel reste un placement un peu risqué : si cela permet d’avoir accès aux couloirs de recettes – les recettes des ventes internationales, les recettes vidéo France, les recettes salles, les recettes télévisuelles France, etc. – tirées du film, cela ne fera pas pour autant du contribuable un nabab – millionnaire – qui fera fortune.

Défiscalisation : payez moins d’impôts avec les SOFICA !

Une SOFICA, entreprise destinée à investir dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle, réunit des souscripteurs (des personnes physiques seulement), qui peuvent y placer jusqu’à 32 millions d’euros. Ceux-ci profitent d’éventuelles recettes et d’une réduction fiscale de 49 % – voire 63 % avec certains investissements.
La SOFICA est liquidée généralement au bout de sept ans. Elle doit notamment investir dans la production indépendante, comme les premiers films ou les films à petit budget (moins de 7 000 euros).
Les SOFICA agréées en 2019 (CINEAXE, Cineventure 6, SG Image 2018, Manon 10, Cinemage 14, etc.) s’apprêtent à lever une enveloppe de plus de 95 500 euros dans l’audiovisuel et le cinéma. Cette enveloppe doit obligatoirement être collectée – avant le 2 mars 2020 – auprès des privés. Le CNC et l’Autorité des Marchés Financiers viennent d’attribuer une enveloppe de 47 500 euros à SG Image 2018 – la SOFICA d’A Plus Finance.
Le mécanisme offre aux investisseurs – professionnels comme particuliers – une réduction fiscale majorée à 73 % si la SOFICA choisie s’engage à consacrer 14 % au moins de ses investissements en faveur du financement de l’exportation. La réforme engagée en 2018 a adapté la charte professionnelle signée par les sociétés de financement d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Cette charte définit un certain nombre de modalités et de bonnes pratiques d’investissement.

Read More

PSG : le président du club parisien critique les erreurs d’arbitrage

Posted by on Juil 21, 2019 in divers | Commentaires fermés sur PSG : le président du club parisien critique les erreurs d’arbitrage

À l’issue de la rencontre qui a réuni le club parisien avec l’équipe de Naples, mardi soir dans le cadre de la Ligue des champions, Nasser Al Khelaïfi le président du PSG, a commenté les multiples erreurs d’arbitrage qu’a commis l’arbitre néerlandais Björn Kuipers et qui ont joué en la faveur de l’équipe de Naples.

Le président du PSG demande la mise en place du VAR

Suite au match nul qu’a effectué le PSG sur la pelouse de San Paolo de Naples, le président du célèbre club de la capitale française, Nasser Al Khelaïfi, a affirmé, « Nous demandons la mise en place du VAR dans les matches de Ligue des champions le plus tôt possible ». Le président du champion de France a ajouté « Nous sommes venus ici pour gagner, mais malheureusement nous avons réalisé un match nul. Ce n’est pas mal, le PSG, il est encore en course à la qualification aux huitièmes de finale. Il nous faut maintenant gagner les deux derniers matches pour garantir la qualification. C’est sûr qu’il y a un hors-jeu sur le but du Napoli, et nous sommes sûr qu’il y a eu un penalty dans la surface adverse, mais nous acceptons quand même le score. Toutefois, nous demandons la mise en place du VAR le plus vite possible, afin d’éviter de perdre d’autres points à cause des erreurs d’arbitrage ».

Paris parvient à survivre après le match avec Napoli

En danger d’élimination, les parisiens s’en est tiré avec un match nul (1-1) contre l’équipe qui est classée deuxième du groupe C, Naples. Ce score est suffisant pour permettre au PSG de garder leur destin en mains avant d’accueillir les Reds au Parc des Princes, contre qui il est indispensable de gagner.
« Prudence », tel était, le mot du jour de l’entraîneur du PSG, Thomas Tuchel à ces protégés. « Il n’était pas question de foncer tête la première, un nul suffisait pour continuer notre course aux huitièmes de finale. C’est pour cette raison que Tuchel a préféré ne pas aligner Cavani et a misé plutôt sur un bloc équilibré en bloquant les offensives de Naples, grâce à une bonne présence en milieu de terrain avec le trio Draxler, Verrati et Di Maria » a affirmé le directeur de la communication du PSG, Jean-Martial Ribes.
Juste avant la mi-temps à 46 minutes du début du match Mbappé prend la balle et le sert idéalement à Bernat qui marque le but ouvrant ainsi le score du match.
Au retour des vestiaires, les napolitains reviennent en plein éruption, tente plusieurs buts jusqu’à ce que Lorenzo Insigne transforme un penalty en un but d’égalité. Ainsi, la rencontre s’achève à un but partout. Un match nul permettant au grand club parisien de rester en course pour la Ligue des champions.

Read More

Placement : le financement des entreprises et les fonds propres

Posted by on Juil 20, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Placement : le financement des entreprises et les fonds propres

Grâce à l’évolution des types d’entreprises en France, l’exigence en fonds propres des sociétés, s’est relativement assouplie ses dernières années. Considérés depuis des années comme un des plus importants freins à la création d’une société, les procédures de création des entreprises se sont assouplies. Cependant, il ne faut pas négliger l’importance des fonds propres qui forment une source de financement de premier ordre. En effet, comme a expliqué le directeur général de A Plus Finance, la société de gestion spécialisée dans les placements PME, les fonds propres sont très souvent déterminants afin d’évaluer la solvabilité de la société ainsi que ses capacités à pouvoir faire face aux endettements de courts termes.
Quelle est l’utilité des fonds propres pour la société ?

Une ressource de financement

Selon les professionnels du secteur, les fonds propres d’une société constituent une ressource de financement. En effet, ces fonds sont des sommes versées par les associés lors de la création de l’entreprise, afin de former des réserves. Ces sommes d’argent ne sont ni distribuées ni considérées comme dividendes.
Selon l’expert en placement au sein de A Plus Finance, la somme qui constitue le capital social est alors très utile. En effet, cette somme forme une ressource de financement initial et un premier composant pour le fonds propre de la société. C’est pour cette raison qu’il faut qu’il soit à la hauteur des exigences de la société selon son secteur d’activité. Les réserves d’une société interviennent dans l’autofinancement de la société. En outre, à terme, ces sommes permettront de faire face aux besoins des dépenses immédiates et du développement de l’entreprise.
Constituant un point de départ lors de la création de l’entreprise, les fonds propres constituent un élément prépondérant pour le développement de la société.

L’information financière

Pour toutes parties extérieures de la société, la mesure des fonds propres constitue un détail important. Selon la valeur du fonds propre, on peut avoir une indication sur la capacité et la solvabilité, ainsi que les exigences d’une entreprise.
En effet, une société ayant des fonds propres solides est une société qui peut dégager plus facilement des bénéfices. Au contraire, une société qui possède un fonds propre, faible peut susciter le doute à des tiers.

Read More

PSG : le directeur de la communication évoque l’affaire du match PSG – Étoile Rouge de Belgrade

Posted by on Juil 20, 2019 in divers | Commentaires fermés sur PSG : le directeur de la communication évoque l’affaire du match PSG – Étoile Rouge de Belgrade

Le 12 octobre dernier, le journal sportif « l’Équipe » a révélé l’ouverture d’une enquête judiciaire qui a été ouverte sur le match du Ligue des champions qui a eu lieu le 3 octobre dernier entre le club de football parisien et l’Étoile Rouge de Belgrade. Selon le journal, l’un des dirigeants serbe avait déjà parié sur la défaite de son équipe de cinq buts d’écarts. Le quotidien a toutefois, affirmé que le PSG, n’est pas impliqué dans l’affaire et il n’a pas été auditionné ni par l’autorité ni par l’UEFA. Néanmoins, le directeur de la communication du PSG, Jean Martial Ribes, a décidé de taper le poing sur la table.

 

Les responsables du PSG réagissent

Le directeur de la communication du club parisien et bras droit de Nasser Al Khelaïfi, Jean Martial Ribes avait déclaré dans le journal hebdomadaire le JDD, « C’est avec un grand étonnement que nous avons appris cette affaire dans laquelle le club n’est en rien impliqué ! En effet, le club parisien est complètement étranger à cette affaire présumée. D’ailleurs, nous tenons à signaler que aucun des responsables du club n’a été sollicité jusqu’à présent par le parquet chargé de l’affaire. Comme tout le monde le sait, le PSG est un club qui est profondément attaché à ces principes fondamentaux tout en respectant les fondements du sport, ainsi que l’intégrité des compétitions ».

Selon le journal, le président du PSG aurait rencontré la veille du match entre le PSG et l’Etoile Rouge de Belgrade, un corrupteur. Le directeur de la communication a répliqué « ces informations sont ridicules, ce ne sont que des rumeurs sans fondement ! Puisque la police a bien confirmé qu’aucune personne ne s’est présenté à ce présumé rendez-vous. Par conséquent, quiconque lancerait de nouveau ces rumeurs s’exposera à des poursuites. Le PSG n’a strictement rien à se reprocher et les hauts responsables du club apprécieront le soutien du football français par le biais des communiqués de Première Ligue et de la LFP ».

 

Le PSG est à la disposition des enquêteurs

Le club parisien se trouve agacer par la tournure de ces informations, en attendant les suites de l’enquête. Les responsables du club ont annoncé qu’ils sont prêts à se défendre, en affirmant « Il va de soi que si l’affaire prend encore de la consistance, le PSG sera une des victimes et nous constituerons une partie civile. De toutes les façons, le club parisien est à la disposition des enquêteurs et il souhaite que toute la lumière soit faite afin que toute l’affaire soit clarifié. Surtout que jusqu’à ce jour aucun des responsables du club n’a été sollicité ni par le parquet national ni par l’UEF. C’est pour cette raison que nous réservons le droit de poursuite pour quiconque qui voudrait nuire à la réputation du PSG ainsi qu’à ses dirigeants. Le club parisien est reconnu pour son respect des valeurs sportives ».

Read More

Pénalités lors d’une déclaration en retard de bilan d’une entreprise

Posted by on Juil 15, 2019 in Economie | Commentaires fermés sur Pénalités lors d’une déclaration en retard de bilan d’une entreprise

D’après l’une des plus anciennes sociétés de gestion en France, A Plus Finance, les sociétés qui déclarent en retard leur liasse fiscale encourent d’importantes pénalités de retard, ainsi qu’une forme de majoration au niveau de l’impôt sur les sociétés ou l’impôt sur le revenu.
Selon les experts dans le secteur, la pénalité de retard de déclaration peut atteindre 0.4 % de l’impôt qui est dû par mois peu importe les raisons du retard. En outre, la majoration d’impôt peut atteindre 10 à 80 % selon les cas. Il est important de rappeler que les sociétés qui ont pu clôturer durant l’année, disposent au maximum de 3 mois après la clôture des comptes afin de déposer la liasse fiscale aux services des impôts des entreprises.

Les dates limites pour le dépôt du bilan

Chaque entreprise doit obligatoirement transmettre chaque année, tous les comptes annuels contenant le compte de résultat, le bilan et l’annexe légale, aux services des impôts des entreprises au moyen de la liasse fiscale. Cette dernière, comprend la déclaration du résultat. Tous ces documents permettent la détermination du résultat imposable et le calcul des impôts, l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu.
Il important de rappeler que toutes les sociétés clôturent leur exercice le 31 décembre 2019, et par conséquent, il doivent transmettre leur liasse fiscale aux SIE qui sont aussi appelés les services des impôts des entreprises, dans un délai ne dépassant pas les 4 mois.
Toutefois, si l’exercice d’une entreprise a pris fin durant l’année, elle doit transmettre sa liasse fiscale aux SIE dans un délai de 3 mois après sa clôture.

Quelle pénalité pour les dépôts tardifs ?

Les services des impôts des entreprises, appliquent une pénalité pour tout un retard de déclaration du compte de résultat ainsi que de la liasse fiscale après le délai fixé, quelles que soient les raisons du retard simple oubli ou erreur ou fraude.
La pénalité est alors calculée à partir du 1er jour du mois suivant la date à laquelle l’impôt doit être versé.
Le calcul s’arrête le jour ou la déclaration a été déposée, c’est-à-dire, le dernier jour du mois de la notification de redressement de la part de l’administration fiscale.
Généralement, la pénalité pour non-dépôt des comptes dans la date fixée, est sous forme de majoration d’impôt. En effet,, le retard de déclaration de la liasse fiscale conduit à une majoration d’impôt pouvant aller de 10 % dans le cas d’absence de mise en demeure jusqu’à 80 % dans le cas de la découverte de fraude.
Selon l’expert de la société de gestion indépendante A Plus Finance, il existe certaines spécificités pour les sociétés qui sont soumises à l’impôt sur le revenu. Il est par conséquent intéressant de s’informer auprès des services des impôts des entreprises.

Read More

Le Qatar s’investit dans le sport

Posted by on Juil 15, 2019 in Dossiers | Commentaires fermés sur Le Qatar s’investit dans le sport

En plus de l’organisation de la prochaine coupe du Monde de 2022 qui forme la première participation arabo-musulman dans l’organisation d’une coupe du monde, le Qatar se prépare aussi aux championnats du monde d’athlétisme qui aura lieu à Doha en 2019. L’émirat a déjà organisé plusieurs compétitions sur ses terres comme les championnats du monde de cyclisme en 2016 ou encore le Mondial du handball en 2015, rien qu’en 2017, le Qatar a organisé prés de 39 compétitions internationales.
Le Qatar continue dans l’organisation des compétitions sportives de haut niveau, malgré la crise de la région du Golfe, et le blocus. En effet, depuis un an le Qatar subit un embargo qui lui est imposé par ses voisins, l’Arabie saoudites, les Emirates arabes unis, Bahreïn et l’Egypte, sur ses frontières maritimes, aériennes et terrestre.

Pourquoi le Qatar investit dans le sport ?

D’après la stratégie adoptée par Son Altesse l’émir de l’état du Qatar, Tamim bin Hamad Al Thani, investir dans le sport constitue à la fois une stratégie économique et diplomatique. En effet, vivant dans une région géopolitique troublée, l’état du Qatar a préféré avoir une relation de diplomatie sportive afin d’exister sur la carte. « L’état gazier vise par le sport d’avoir une visibilité et une attractivité positive dans le monde » a déclaré Jean Martial Ribes le directeur de la communication du club parisien ainsi que du QSI, le fonds d’investissement qatari dans le sport.
En effet, la participation de l’organisation de plusieurs événements sportifs mondiaux, permet de véhiculer une bonne image de l’état du Qatar dans le monde, tout en garantissant d’avoir une forte croissance économique à court terme.
Anticipant une baisse des revenus des ressources pétrolières et gazières l’émir Tamim bin Hamed Al Thani, l’actuel souverain du Qatar essaie de diversifier les revenus du pays en se tournant vers le tourisme et le sport.

La politique de naturalisation

Ce petit émirat qui n’a que 2.4 millions d’habitants et n’ayant pas une très bonne équipe de football (classé 88e selon la FIFA), le Qatar a préféré investir dans les sports en comblant son retard dans le secteur et en adoptant des sportifs étrangers.
L’état du Qatar pratique la politique de la naturalisation afin d’adopter des joueurs professionnels étrangers dans ses équipes. Cette technique a été pratiquée essentiellement dans le handball lors des Mondiaux qui se sont déroulés sur ses terres en 2015.
Pour les championnats d’Athlétisme de 2019, le Qatar quant sur la même stratégie en naturalisant des athlètes africains, afin de réaliser de bonnes performances.
En outre, pour améliorer les performances sportives des qataris, l’émir a crée un énorme complexe luxueux sportif, qui comporte Aspire, une Académie dont la formation attire la jalousie de tout le monde. Même le club parisien à sa place dans ce complexe en effectuant une fois par an une formation avec tout le confort que les joueurs du PSG ont besoin. « C’est une grande fierté pour les Qataris d’avoir un complexe avec ces normes. Une infrastructure énorme et des conditions idéales pour effectuer les meilleures des préparations sportives » a affirmé le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi.

Read More

Le président du PSG souhaite être entendu

Posted by on Juil 13, 2019 in divers | Commentaires fermés sur Le président du PSG souhaite être entendu

Président du group beIN Media, ainsi que du club parisien, Nasser Al Khelaïfi, espère pourvoir s’expliquer auprès du magistrat suisse à propos de l’enquête sur l’attribution des droits TV de la coupe du monde de 2026 et 2030. Selon l’entraîneur de l’équipe, cette affaire n’a aucune conséquence sur les joueurs du PSG.

L’affaire d’attribution des droits de transmission

Alors que le président du PSG préparait son équipe pour sa rencontre avec le club belge d’Anderlecht dans le cadre de la Ligue des champions, la justice suisse a annoncé le 11 octobre dernier l’ouverture d’une enquête portant sur l’attribution des droits de transmission des coupes du monde de football pour 2026 et 2030 pour la zone d’Afrique du Nord et le Moyen-Orient.
Suite à cette affaire, Nasser Al Khelaïfi, le président du club parisien, a exprimé son souhait de s’expliquer au plus vite devant les magistrats suisses. Selon Jean Martial Ribes, le directeur de communication du PSG, le président va certainement solliciter les prochaines heures un rendez-vous auprès des magistrats suisses, afin de s’expliquer et de découvrir le dossier de l’affaire avec précision.
Toutefois, Jean-Martial Ribes, le bras droit du président du PSG a tenu à préciser « les anciens contrats passés par le beIN Media group avec la Fédération de football, comportent des conditions financières les plus avantageuses pour la FIFA. En effet, la somme acquittée par le groupe pour l’achat des droits du mondial de 2026 et 2030 pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient étaient bien supérieur aux précédents », en précisant que la hausse pourrait être d’au moins 20 % et qu’il n’y avait pas de concurrence par conséquent aucun appel d’offres n’avait été lancé.
En moins d’une semaine du lancement de l’enquête par la justice suisse, le président du PSG a décidé de réagir en sollicitant un entretien devant la justice suisse. Selon l’avocat du président du PSG, « Il a exprimé le souhait d’être entendu rapidement par le ministère public de la confédération suisse, en contestant toute corruption, toute en réservant ses explications aux magistrats »
Selon le journaliste Pierre Ménès, les médias français ont mené durant cette dernière période une campagne qui vise à ternir l’image médiatique des parisiens.

Les joueurs du club parisien

L’équipe de Tuchel durant leur match avec Dijon, a été interrogé sur l’affaire qui implique leur président. Les joueurs ont répondu que toute cette affaire ne les concerne pas et qu’ils préfèrent se concentrer sur la performance sportive de leur équipe.
Toutefois, en ces temps troubles, le président du PSG a reçu des messages de soutien de la part des joueurs de son équipe, ainsi que des dirigeants des différents clubs français.

Read More