Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

[Dossier] LVMH, Hermès : un conflit de luxe 

[Dossier] LVMH, Hermès : un conflit de luxe 
LVMH essentiellement pour Louis Vuitton Moët Hennessy est un groupe d’entreprises de luxe classé numéro 1 de l’industrie du luxe dans le monde. Cette entreprise est issu de la fusion entre Louis Vuitton et Moët Hennessy une société crée en 1987 et dirigé par Bernard Arnault depuis 1990 après un coup de maitre avec lequel il prend le contrôle de LVMH et se sépare des deux fondateurs Chevalier et Racamier. Bernarrd Arnault crée une société en s’associant avec Guinness avec l’aval de Racamier, pendant le Krach de 1987 il réussie a acheter 40% de l’entreprise et prend le contrôle d’LVMH. Depuis 1990 le Groupe ne cesse d’accroitre il se constitue essentiellement des plus grandes marque de luxe comme Moët & Chandon, veuve Clicquot, Guerlain, Givenchy, Kenzo, Céline, TAG Heuer et Hublot. Bernard Arnault un fin stratège, entre 2001 et 2002 il commence a se procurer 4.9 % du capital d’hermès a partie de deux filiales l’américaine Altaïr et Hannibal une filiale luxembourgeoise, il continue d’acquérir 5% du capital d’hermès en 2008 a partir de société holding de LVMH, des actions acheté par la Société Générale et Crédit Agricoles. En 2010, Bernard Arnault contacte les actionnaires d’hermès par téléphone afin de les avertir qu’il détient 17,1 % du capital d’hermès. Le capital de LVMH chez Hermès ne cesse d’augmenter car en décembre 2012 le capital de LVMH s’élève à 22,6 %. La tension monte chez les dirigeants de Hermès de peur d’un contrôle total du capital par Bernard Arnault, ils créent un société appelée H51 qui regroupe les actionnaire majoritaire composé essentiellement des membre de la famille du fondateur d’Hermès a hauteur 50,2 % du capital, une manœuvre intelligente afin de se protéger de LVMH. Hermès une marque de luxe fondée en 1837 par Thierry Hermès, œuvre dans tout ce qui est produit de luxe maroquinerie, parfum, montre et prêt-à-porter, elle appartient encore majoritairement au hériter de Thierry Hermès. Fin 2014 l’affrontement entre Hermès et LVMH se termine, avec un accord entre les deux partis avec la distribution totale des actions Hermès chez LVMH on actionnaire du groupe, la holding de Bernard Arnault ne possède a la fin que 8.5 % du capital au lieu 22.6 % un exploit réalisé par Axel Dumas le PDG de Hermès qui est de mettre dehors le leader mondiale du luxe.