Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

Le Maroc gagne des points sur l’Algérie à travers le Nigéria

Le Maroc gagne des points sur l’Algérie à travers le Nigéria

Depuis de longues dates, il est connu que le Maroc et l’Algérie sont en conflit à propos du droit de propriété de la Sahara occidentale. Ce conflit a laissé les deux pays se faire des partenaires dans le continent africain et a poussé le Maroc a quitté l’Union africaine en 1984, en signe de protestation contre la reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à l’époque. A l’heure actuelle, le Royaume compte retrouver sa place dans l’organisation panafricaine. Pour ce faire, il multiplie les visites officielles envers les pays de l’Afrique subsaharienne en vue de signer des partenariats consolidant la nouvelle position du Maroc dans son continent.

Le Maroc, leader du développement africain ?

Le Maroc a voulu faire de 2016 une année de référence pour « soigner » ses relations avec les autres pays africains. Il a décidé ainsi de mettre en place une stratégie de développement continental inspirée de sa propre expérience. Sur le plan national, des investisseurs comme Mounir Majidi ont eu la totale confiance du Roi Mohammed VI pour réaliser de grands projets notamment en matière de développement durable afin de rendre le Maroc de plus en plus compétitif et attractif.

Conseillé en premier degré par son secrétaire particulier Mounir Majidi, le Souverain marocain a entamé une série de visites aux pays d’Afrique de l’Est et l’Afrique subsaharienne. Il a visité davantage de pays francophones qu’anglophones pour chercher à signer des conventions économiques et politiques favorables pour le développement de toute la zone. Le Roi a également insisté à tenir un Sommet africain de l’Action à Marrakech en marge de la COP 22 pour inviter les chefs d’Etats africains à travailler ensemble afin de « dessiner une Afrique qui s’engage sur la voie du développement durable ».

Si le Maroc intensifie les initiatives pour se « réconcilier » avec l’Afrique et retrouver son rôle de leader du développement de ce continent, l’Algérie peine à inspirer la confiance des autres pays africains. Les algériens ont tenté de faire des annonces pour se repositionner sur le marché économique africain en tenant le Forum d’investissement, mais l’organisation était ratée et le nombre d’opérateurs économiques présents était trop faible pour pouvoir marquer le coup.

Le gazoduc Nigéria-Maroc pour surpasser l’Algérie

Lors de sa visite au début du mois de décembre au Nigéria, le Roi marocain a signé un accord son homologue nigérian concernant la construction d’un pipeline qui acheminera le gaz nigérian vers l’Europe à travers le Maroc. Pourtant, l’Algérie avait entamé les négociations avec le Nigéria concernant ce dossier en 2002 sans réussite pour des raisons sécuritaires.

Avec cette signature, le Maroc se permet d’avoir un nouveau partenaire stratégique en Afrique ce qui confirme la position qu’occupe le Royaume dans la définition des stratégies africaines de développement. Le Maroc se lance alors dans une optique de coopération avec le reste de l’Afrique et semble avoir fait les justes partenariats pour retrouver sa place à l’Union africaine.