Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

     Architecture des réseaux de télécommunications

     Architecture des réseaux de télécommunications

 

 

      Sécurité des systèmes téléphoniques

 

Nouvelles architectures robustes pour les situations d’urgence

Il est indispensable que la nouvelle infrastructure remplisse de nouvelles fonctions.

Le défi peut-être le plus important pour elle est de répondre à des menaces plus nombreuses, qu’il s’agisse des catastrophes naturelles associées au réchauffement climatique, dont on prévoit que les risques augmenteront au cours du siècle à venir, ou des catastrophes et attaques d’origine humaine.

 

  Comment valoriser une infrastructure télécom ?

 

L’infrastructure est le nerf de la guerre, c’est pourquoi elle doit comporter de nombreuses caractéristiques aux services d’urgence en cas de catastrophe, notamment :

– Ubiquité et universalité – à l’intérieur, à l’extérieur, au niveau d’un individu, d’un capteur, d’un réseau, d’une ville, d’une banlieue ou d’une région – avec une technologie et une topologie de réseau adaptées aux besoins de chaque situation.

– Fiabilité – grâce à une couverture redondante dont les fonctions et la portée se recouperont.

– Auto rétablissement après une catastrophe.

– Installation immédiate – pourra être développée ou installée à la demande beaucoup plus rapidement que les réseaux classiques.

– Indépendance à l’égard de toute infrastructure fixe si nécessaire.

– Coût modéré par rapport aux réseaux fixes et cellulaires actuels, car de nombreuses catastrophes se produiront dans les pays en développement.

– Bande passante importante (en comparaison aux réseaux cellulaires) pour des fonctions nettement plus nombreuses, image et vidéo notamment.

 

La solution réside éventuellement dans une architecture composée de différents réseaux basés sur les nouvelles technologies hertziennes dans une hiérarchie de réseaux civils, ceci afin que les fonctions et la couverture se recoupent pour assurer une redondance.

 

  Les nouvelles technologies hertziennes :

Les nouvelles technologies hertziennes satisferaient, en termes de sécurité et de secours, aux exigences d’un déploiement ad hoc (réseaux sans fil capables de s’organiser sans infrastructure), car elles présentent toutes les caractéristiques énumérées ci-dessus.

 

Les différents réseaux de la hiérarchie devront interopérer pour les applications qui nécessitent des informations de différents flux de données sur chaque réseau.

“Pour s’auto sécuriser, l’ensemble de réseaux pourrait aussi s’auto-organiser”.

Une étude récente sur les nouvelles technologies hertziennes a proposé un modèle de regroupement de réseaux en vue de créer une infrastructure.

 

  Quels sont les avantages de la fibre optique ?

La fibre optique, tout comme l’ADSL, permet le transfert d’information sur les réseaux informatiques, en plus, elle se propage sur de longues distances (même à une distance de 20 km du central téléphonique).

Le débit de la fibre optique est dix fois plus rapide que celui de l’ADSL.

Les principaux opérateurs de la France “Paritel” (opérateur télécom pro) et “Orange” ont fait l’initiative en développant leur propre réseau fibre.

Du coup, les offres très haut débit sont devenues assez diverses !

Ces deux grands opérateurs (Paritel et Orange) ont les meilleurs prix, meilleure couverture réseau, et également meilleure qualité de service.