Pages Navigation Menu

mon blog perso, mon petit coin de reflexion

Alimentation et santé publique

Alimentation et santé publique

Est-t-il possible de manger bon, sain et biodégradable sans pour autant empoisonner la planète ?  L’organisme GoodPlanet en association avec l’entreprise de la restauration collective  le magazine hebdomadaire L’Express, et une sélection de chefs étoilés et de renommée à savoir Alain Ducasse nous suggèrent quelques bons gestes assurant une alimentation de qualité préservant la santé de la planète et garantissant le plaisir épicurien.

Les habitudes nutritionnelles ont abondamment changé depuis de nombreuses années. C’est ce qu’on déduit d’après les sondages et les études publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un rapport nommée « Alimentation, nutrition et prévention des maladies chroniques », les plats d’aujourd’hui ne ressemblent pas à ceux d’autrefois.

Riche en graisses et en aliments à forte densité énergétique, centrée autour d’aliments d’origine animale, a remplacé l’alimentation traditionnelle principalement basée sur des aliments d’origine végétale, l’alimentation que nous consommons joue un rôle très considérable dans l’augmentation de la prévalence des maladies chroniques évitables d’origine nutritionnelle comme l’obésité, le diabète et les maladies cardio-vasculaires et ont des impacts très importants sur l’environnement.

« Manger naturel c’est meilleur pour la santé, la planète et le goût »

Nous souhaitons tous trouver un équilibre considérable entre le goût de l’alimentation, la qualité des ingrédients et la protection de la planète.

De nombreux restaurateurs et entreprises de restauration collective s’intéressent depuis un bon moment à l’alimentation saine et biologique tout en veillant sur le bon goût des repas.

« Et si nous proposons à nos convives des plats frais, sains, écoresponsables et savoureux à la fois ? » S’interroge le responsable du développement et des affaires publiques d’Elior, un des fondateurs du label Agriculture biologique.

Peut-on changer les comportements alimentaires ?

Comment peut-on arriver à cet objectif. La communication est un élément important pour sensibiliser les gens et leur donner des informations sur les aliments et leurs bienfaits. L’amour pour l’alimentation bio est l’une des nouvelles tendances sur le marché. Les gens essaient désormais de suivre les régimes alimentaires des stars préférés et de garder la ligne.

L’alimentation provenant de la culture locale est une autre tendance sur le marché de la restauration collective.  « Manger bio c’est plus une tendance culinaire, c’est un art de vivre »